La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Les Femmes savantes

Les Femmes savantes - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Katell Itani Légende photo : Les Femmes savantes ressuscite avec éclat l’étiquette baroque.

Publié le 10 décembre 2010

Dans le cadre du festival Eclats baroques organisé au Théâtre de l’Epée de Bois, La Fabrique à théâtre propose une mise en scène belle et jubilatoire des Femmes savantes rendues au Grand Siècle.

Trois rangs de bougies sur la rampe, des toiles peintes représentant la bibliothèque où les trois savantes caricaturées par Molière puisent les objets de leur jouissance intellectuelle et, au milieu des livres, un crâne symbolisant la vanité de ces illuminées qui préfèrent « les beaux feux de la philosophie » à ceux, plus terrestres, de l’amour marital, que la douce Henriette aimerait tisonner avec le fringant Clitandre : dans ce décor raffiné, Jean-Denis Monory et La Fabrique à théâtre ressuscitent l’esprit du Grand Siècle en interprétant la dernière comédie de Molière. Chrysale (excellent Bastien Ossart, résistant avec une verve sautillante aux assauts autoritaires des folles de son logis), soutenu par Martine (épatante Clotilde Daniault, botte de poireaux à la main pour guerroyer contre la grammaire) et Ariste, tâche d’imposer le mariage de sa cadette avec son amant et de déjouer les intrigues de Trissotin, faux savant mais véritable vénal, plus intéressé par la dot d’Henriette que par les conversations éthérées du salon de sa mère… 
 
Le gai savoir du baroque
 
Rendant tout leur flamboiement à la gestuelle et à la diction baroques, retrouvant les règles de la déclamation canonique, l’alphabet ritualisé de la rigueur classique et l’esthétique délicate du XVIIème siècle, les membres de La Fabrique à théâtre font le pari d’une restitution qui sait éviter les pièges de l’austère ennui et préserve avec brio la drôlerie et le spirituel entrain de l’intrigue inventée par Molière. Plus rocailleuse, plus chantante, plus enjouée, la langue est restituée dans ses sonorités et sa densité premières ; la gestuelle propose une sémantique très stylisée du corps qui, au contraire de la componction lourde qu’on pourrait craindre à force d’en être déshabitué, éclaire le texte avec une subtile intelligence. Le corps parle autant que la bouche et le jeu, organisé selon la ligne frontale de la scène, traduit avec une remarquable précision les expressions et les situations. Ainsi, l’appétit libidinal et les délires hystériques de Bélise (impayable Camille Metzger) sont explicités par les gestes de la comédienne, qui suggère avec finesse combien les mots ne parviennent pas à corseter les corps, même quand les traités savants en fixent l’usage ! C’est tout le paradoxe du Grand Siècle qui éclate ainsi, et le spectacle illustre les rapports subtilement dialectiques entre la machine désirante et l’esprit qui tâche d’en maîtriser les effets. Par son travail savant et précis mâtiné d’un solide sens de la distance comique, La Fabrique à Théâtre ne se contente pas d’une restauration sotte et dévote. A contrario de certains Trissotins contemporains, elle redonne toute son acuité et toute sa joyeuse santé à l’intelligence d’un siècle qui savait que la maîtrise est l’envers du mépris, le code la condition de la liberté et le maintien le signe de la dignité.
 
Catherine Robert


Festival Eclats baroques. Du 18 novembre au 18 décembre 2010. Théâtre de l’Epée de Bois, Cartoucherie, route du Champ de Manœuvre, 75012 Paris. Les Femmes savantes, de Molière, mise en scène de Jean-Denis Monory. Du mercredi au samedi à 21h (relâche le jeudi 9 décembre). Séances spéciales sur réservation à 14h les 2 et 16 décembre. Rencontres et débats, les 1er, 2, 8, 10 et 15 décembre. Réservations au 01 48 08 39 74. Renseignements sur www.epeedebois.com et sur www.fabriqueatheatre.lautre.net Durée : 2h15.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre