La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Gros Plan / Jazz

JAZZ AU FIL DE L’OISE

JAZZ AU FIL DE L’OISE - Critique sortie Jazz / Musiques

FESTIVAL / VAL D’OISE

Publié le 24 octobre 2013 - N° 214

Pour sa 18e édition, le festival francilien fait la part belle aux voix. Au menu, un aréopage éclectique de chanteurs et chanteuses hors normes.

Événement itinérant qui se promène dans tout le Val d’Oise durant plus d’un mois, Jazz au Fil de l’Oise aime faire découvrir des artistes méconnus. Si cette édition 2013 convie des voix incontournables de la jazzosphère tels la Brésilienne Eliane Elias (le 13 novembre à Pontoise), le Belge David Linx (le 16 novembre à Auvers-sur-Oise) ou la Française Élise Caron (le 11 novembre à Butry-sur-Oise), le festival braque aussi les projecteurs sur deux jeunes voix installées en Suisse : l’Albanaise Elina Duni (le 15 novembre à Méry-sur-Oise) et la Cubaine Yilian Cañizares (le 1er décembre à Marines). La première est l’une des dernières signatures de l’atmosphérique label allemand ECM. À la tête d’un quartette en suspension mené par le pianiste Colin Vallon, Elina Duni met sur le banc de touche la vieille formule de « la chanteuse avec backing band ». Hantée par les mélodies traditionnelles de son pays d’origine, la demoiselle construit un univers à mi-chemin entre tradition et modernité, un monde mystérieux et solennel où le silence est d’or.
Etonnant maelström
Venue de l’autre côté de l’Atlantique, Yilian Cañizares pourrait souscrire à la philosophie de sa consœur. Elle aussi se présente en groupe : Ochumare, un mot qui signifie arc-en-ciel dans la langue afro-cubaine Yoruba-Lucumi. Née à la Havane, la jeune femme est avant tout violoniste classique. C’est en arrivant en Europe, éloignée de ses racines, qu’elle a ressenti le besoin de revenir à la musique de son île natale. Le résultat ? Une musique qui résonne comme un étonnant maelström entre Europe et Amériques. Last but not least, Jazz au Fil de l’Oise invite aussi le blues à la fête (le 9 novembre à Ermont) : découvert par le grand public pour sa participation au film de Michael Mann Public Enemies, Otis Taylor a connu plusieurs vies. Brocanteur pendant près de vingt ans, ce Chicagoan est revenu sur le devant de la scène en 1995 et a depuis cumulé les récompenses. Une reconnaissance amplement méritée tant ce guitariste-chanteur dégage un charisme fou.
M. Durand

A propos de l'événement

JAZZ AU FIL DE L’OISE
du vendredi 8 novembre 2013 au dimanche 15 décembre 2013

Divers lieux du Val d’Oise. Du vendredi 8 novembre au dimanche 15 décembre. Tél. : 01 34 48 45 03. http://jafo95.wix.com/jafo95
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques