La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Place au cirque ! 2019

SELVE de Christophe Rulhes et Julien Cassier

SELVE de Christophe Rulhes et Julien Cassier - Critique sortie  Boulazac L'Agora - Pôle National Cirque Boulazac Nouvelle-Aquitaine
© Hélène Canaud Christophe Rulhes et Julien Cassier

Conception Christophe Rulhes et Julien Cassier

Publié le 25 septembre 2019

Avec SELVE, le GdRA poursuit sa résistance artistique à l’Anthropocène. À travers le portrait de Sylvana Opoya, « amérindienne » Wayana d’Amazonie, la compagnie fondée par Christophe Rulhes et Julien Cassier interroge l’époque. Ses espoirs, ses excès.

SELVE constitue le second volet de votre série théâtrale La Guerre des Natures. De quoi s’agit-il ?

Christophe Rulhes : Le titre de cette série débutée en 2016 avec LENGA fait référence à l’Anthropocène – littéralement, « L’Âge de l’Homme » –, terme employé par la communauté scientifique internationale pour désigner une ère généalogique qui commence au moment de la révolution industrielle et qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui. Une ère marquée par une lutte entre ceux qui pensent appartenir à la Terre, et ceux qui jugent que celle-ci leur appartient. Nous abordons cette bataille avec une série de portraits de personnes rencontrées à travers le monde.

Comment se fait le choix de ces personnes ?

Julien Cassier : Dans les territoires qui nous intéressent, nous faisons appel en amont des créations à des personnes ressources. Pour LENGA, c’est la compagnie de cirque réunionnaise Cirquons Flex qui nous a fait rencontrer Lizo James, Xhosa d’Afrique du Sud, et Maheriniaina Ranaivoson, du peuple Merina de Madagascar. Quant à Sylvana Opoya, c’est l’un de nos collaborateurs, le réalisateur Nicolas Pradal, qui nous en a parlé. Il avait déjà fait un film avec Sylvana, dont la présence et le désir de parole sont très forts.

« Nous voulons interroger notre rapport au territoire, au féminin. »

 En quoi la parole de cette femme peut-elle selon vous toucher un public métropolitain, voire international ?

C.R. : La question de la langue telle qu’elle est traitée dans SELVE touche au sujet de la diversité linguistique et à celui de l’« identité nationale », très sensibles en France métropolitaine. Sylvana, qui vit en Guyane dans la forêt amazonienne, au bord du fleuve Lawa, est intervenante en langue maternelle dans l’école où elle a grandi. En nous imprégnant de sa parole, nous voulons interroger notre rapport au territoire, au féminin.

Vous êtes issus tous deux de champs disciplinaires éloignés. Comment opérez-vous le rapprochement ?

J.C. : C’est l’une des marques de fabrique de notre compagnie que de travailler au croisement de plusieurs disciplines. Christophe, qui est anthropologue, auteur, metteur en scène et musicien, commence par écrire avec les personnes que nous rencontrons ensemble sur leur lieu de vie. Vient ensuite le temps de l’approche corporelle, dont je me charge en tant qu’acrobate, chorégraphe et scénographe. L’état de corps, la parole de Sylvana habiteront ainsi les quatre interprètes au plateau. De même que nous serons en Sylvana, qui sera présente au plateau à travers divers mediums. Nous voulons créer un point de vue, un espace métis à partir duquel penser le présent et envisager l’avenir.

Propos recueillis par Anaïs Heluin

A propos de l'événement

SELVE de Christophe Rulhes et Julien Cassier
du Jeudi 10 octobre 2019 au Vendredi 11 octobre 2019
L'Agora - Pôle National Cirque Boulazac Nouvelle-Aquitaine
Avenue de l’Agora, 24750 Boulazac

à 20h30. Tel : 05 53 35 59 65. Également du 15 au 18 octobre 2019 au Théâtre Romain Rolland à Villejuif, les 24 et 26 octobre 2019 au Festival CIRCa à Auch, les 14 et 15 novembre 2019 au Prato, PNAC à Lille, le 19 novembre 2019 au Bâteau Feu, Scène nationale de Dunkerque, du 21 au 23 novembre 2019 au Théâtre de la Cité Internationale à Paris, etc.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant