La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

La saison classique en France

Diversité et esprit de convivialité

Diversité et esprit de convivialité - Critique sortie

Publié le 2 octobre 2009

« La France est aujourd’hui le pays qui recèle le plus grand nombre de festivals, ce qui contribue clairement au rayonnement culturel, mais aussi touristique et économique de notre pays. Sachons les sauvegarder et les développer ! »

Quelle est la « marque de fabrique » de votre festival ?
 
Hervé Corre : C’est la diversité, dans un esprit de convivialité, de décontraction et de simplicité. Près de 700 artistes se sont côtoyés cette année aux « Flâneries Musicales de Reims », pendant plus d’un mois, donnant deux à trois concerts par jour dans plus de 40 lieux du patrimoine de la célèbre ville des Sacres ! Le public de toutes générations et de tous milieux peut y suivre plusieurs festivals dans le Festival, allant de la musique baroque aux quelque 21 créations mondiales que nous y avons présentées cet été ! Mélomanes avertis, tout comme néophytes peuvent y retrouver les plus grands noms : Gelber, Engerer, Caballé, Colin Davis, Zimerman, Gastinel… et y côtoyer la nouvelle génération des Radulovic, Kadouch, Favre-Kahn, Moretti..
 
Quels sont vos projets pour la prochaine édition ?
 
H. C. : Les Flâneries Musicales de Reims 2010 se dérouleront du 17 juin au 21 juillet, nous y poursuivrons notre cycle Schumann, qui sera rejoint par Chopin et Liszt . Nous espérons aussi pouvoir travailler sur la musique des Sacres, et sur d’autres thématiques. Bien sûr Mozart, Haydn ou Vivaldi, mais aussi la Musique du 21ème Siècle seront présents pour cette 21ème édition. Nous fêterons le 10ème anniversaire du label TransArt Live, étroitement lié aux Flâneries !
 
Quel rôle jouent selon vous les festivals dans la vie musicale française ?
 
H.C. : Un rôle crucial à mes yeux : ils offrent une occasion privilégiée de découvrir la musique et les artistes de façon plus décontractée et disponible, le plus souvent dans un cadre exceptionnel, voire décalé. Ils jouent pour moi un rôle pédagogique de découverte aussi bien du répertoire musical que de jeunes interprètes ou compositeurs d’aujourd’hui, de rencontres artistiques inhabituelles, et de lieux insolites ou prestigieux du patrimoine français.
 
Comment voyez-vous l’évolution des festivals de musique dans les prochaines années ?
 
H.C. : J’espère qu’ils sauront garder un esprit d’ouverture et de curiosité qui les distingue par nature des saisons de concerts plus traditionnelles : ils sont l’occasion de thématiques musicales plus aventureuses, de présentation de nouveaux talents et doivent affirmer leurs caractéristiques de « découvreurs artistiques». La France est aujourd’hui le pays qui recèle le plus grand nombre de festivals, ce qui contribue clairement au rayonnement culturel, mais aussi touristique et économique de notre pays. Sachons les sauvegarder et les développer !
 
Propos recueillis par A. Pecqueur

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant