La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -291-Le Théâtre de Nîmes

Une saison riche et éclectique, rencontre avec François Noël

Une saison riche et éclectique, rencontre avec François Noël - Critique sortie  Nîmes Théâtre de Nîmes
François Noël © Sandy Korzekwa

ENTRETIEN

Publié le 10 août 2021 - N° 291

À la tête du Théâtre de Nîmes, François Noël présente une saison dense marquée par de multiples créations.

Après ces longs mois de fermeture, comment avez-vous construit cette nouvelle saison ?

François Noël : J’ai pris le parti de ne reporter que très peu des spectacles annulés la saison dernière. Je n’ai conservé que quelques projets indispensables, des petites formes comme Cuckoo de Jaha Koo, Janis de Nora Granovsky ou Contra de Laura Murphy. Cette programmation est donc faite de très nombreuses créations, ce qui est excitant. Elle est aussi plus dense qu’habituellement. Nous aurons des soirées dans deux lieux, voire trois simultanément. Je ne suis pas convaincu qu’après la crise que nous avons traversée le public va se précipiter dans les salles, nous avons à le reconquérir. J’ai choisi de le faire à travers une offre très large et diversifiée. Du cirque à la danse, des lectures aux concerts, nous proposons tous les genres avec des spectacles grand public et d’autres très exigeants.

« Nous avons à reconquérir le public. »

Il y a aussi une belle présence d’artistes internationaux avec des européens mais aussi l’Amérique du Nord, l’Asie ou l’Australie représentées.

F.N. : Je fais toujours des programmations assez internationales mais il est bon cette année de renouer avec ces échanges qui sont toujours très riches. Lorsqu’une qu’une compagnie belge comme tg STAN, canadienne comme le Cirque Alfonse ou australienne comme Gravity & Other Myths vient à Nîmes, cela apporte quelque chose de différent, d’intéressant.

Quels sont les grands événements de la saison ?

F.N. : Il va d’abord y avoir l’hommage à Anna Halprin. J’ai une grande passion pour son œuvre, pour sa vie, pour le siècle qu’elle a traversé. Pour moi, elle est aussi liée à Alain Buffard qui était très important pour le Théâtre de Nîmes. Elle fait donc partie d’une famille à laquelle je tiens beaucoup. Nous nous devions de faire un focus sur son travail. Au cours d’une semaine nous allons reprendre deux de ses spectacles, présenter des documentaires, organiser des conférences. Jacqueline Caux qui lui a consacré de nombreux travaux sera présente. Ce sera l’occasion pour ceux qui l’ont connue de lui rendre hommage et pour ceux qui ne la connaissent pas encore de découvrir une artiste indispensable. Un autre événement sera la deuxième édition du festival Les Volques créé par François-Xavier Roth, dont nous sommes partenaires. Il présente un compositeur classique et un compositeur contemporain, cette année Franz Schubert et Helmut Lachenmann. Avant chaque concert, un petit entretien avec le compositeur donne des clés de décodage de son écriture. C’est une très belle idée qui rend la musique contemporaine accessible à tous. Et puis évidemment, l’événement incontournable est le festival de flamenco du mois de janvier. En ouverture nous découvrirons la nouvelle création de Rocío Molina, Al Fondo Riela, et en clôture une carte blanche sera donnée au guitariste Dani de Morón. Enfin bien sûr, il y aura la création de Patrice Thibaud, Coyote, qui est une production maison.

 

Propos recueillis par Delphine Baffour

A propos de l'événement

Théâtre de Nîmes
1 place de la Calade, 30000 Nîmes.

Tél. 04 66 36 65 00.


www.theatredenimes.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant