La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -303-Points Communs : quand une scène nationale réinvente son identité et les liens qui l’unissent aux habitants

Una imagen interior sonde les principes fondateurs du concept de fiction.

Una imagen interior sonde les principes fondateurs du concept de fiction. - Critique sortie  Pontoise
Pablo Gisbert et Tanya Beyeler, du collectif El Conde de Torrefiel. © Mario Zamora

Propos recueillis / Tanya Beyeler
Théâtre des Louvrais / texte Pablo Gisbert / mise en scène Tanya Beyeler et Pablo Gisbert

Publié le 24 septembre 2022 - N° 303

Les œuvres du collectif barcelonais El Conde de Torrefiel, fondé par Tanya Beyeler et Pablo Gisbert, tuile chorégraphie, texte et images plastiques pour créer des récits insolites. Una imagen interior sonde les principes fondateurs du concept de fiction.

« Avec ce nouveau projet conçu pour l’espace théâtral, nous avons voulu mener une réflexion autour du concept d’ultrafiction, que nous avons inventé pour nommer l’impression de vivre aujourd’hui dans une réalité ultrafictionnée. Il est devenu très difficile de comprendre la différence entre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas, tant nous sommes désormais esclaves de la subjectivité et de la sensation. Notre réalité est très influencée par l’hyperprogrès. Si notre origine naturelle nous attache encore à ce qui nous fonde (l’eau, la chair, la nature), nous en sommes aussi détachés, et avons créé une réalité parallèle nourrie par notre imagination. Nous devons aujourd’hui penser cette complexité, et apprendre à vivre en harmonie entre notre origine et ce que nous avons créé.

Le sens surgit des images

Notre volonté créatrice est d’abord poétique, suggestive, même si nous abordons des thèmes philosophiques ou politiques. La pièce ne résout pas la question qu’elle pose, elle la met au jour. Pablo et moi commençons toujours par les images, à partir desquelles les comédiens-performeurs improvisent. Avec beaucoup de matériel, nous créons ainsi des sortes d’archives. Le texte arrive au dernier moment, pour ne pas brider la liberté du surgissement initial. Le son, très important, donne caractère au mouvement et émotion au texte. Chaque spectateur reçoit l’œuvre de manière personnelle, participe avec sa propre imagination, avec son propre bagage culturel et biographique. Nos pièces sont très claires. Il suffit d’y entrer pour y trouver l’émotion, à condition d’accepter ce jeu intellectuel. »

 

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Una imagen interior sonde les principes fondateurs du concept de fiction.
du mercredi 19 octobre 2022 au jeudi 20 octobre 2022

Points Communs - Nouvelle Scène nationale Cergy-Pontoise / Val d’Oise


Théâtre 95, allée des Platanes, 95000 Cergy


Théâtre des Louvrais, place de la Paix, 95300 Pontoise.


Tél. : 01 34 20 14 14.


www.points-communs.com


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant