La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -293-l’Orchestre National d’Île-de-France

Ruby Hughes

Ruby Hughes - Critique sortie
© Phil Sharp

NOUVEAUX TALENTS / SOPRANO

Publié le 21 octobre 2021 - N° 293

La Quatrième Symphonie de Mahler est sa plus lumineuse. La voix de soprano vient se poser au-dessus de l’orchestre dans […]

La Quatrième Symphonie de Mahler est sa plus lumineuse. La voix de soprano vient se poser au-dessus de l’orchestre dans le finale pour chanter la « vie céleste ». C’est un chant de l’innocence, qui réclame une voix à la fois alerte, paisible et de pleine clarté. Ruby Hughes a souvent promené la sienne dans le répertoire baroque mais aussi dans des pages plus récentes où la fraîcheur, la vivacité sont de mise : par exemple chez Britten, Debussy ou le Mahler du Knaben Wunderhorn. Elle s’est cependant encore peu produite en France ; cette Quatrième de Mahler est une belle occasion de la découvrir.

 

Jean-Guillaume Lebrun

A propos de l'événement

Ruby Hughes

Philharmonie de Paris. Le 29 mars.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant