La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -259-Comédie de Béthune ~ Centre dramatique national Nord

L’idéal du partage

L’idéal du partage - Critique sortie Théâtre Béthune Comédie de Béthune - Centre dramatique national Nord - Pas-de-Calais.
Crédit : Thomas Faverjon / Légende : Cécile Backès, directrice de la Comédie de Béthune.

Entretien / Cécile Backès

En janvier prochain, Cécile Backès entamera son deuxième mandat à la Comédie de Béthune. L’occasion de réaffirmer les axes d’un projet nourri par les idées de partage et de décloisonnement.

Envisagez-vous votre nouveau mandat comme un virage ou comme la simple continuation du projet que vous portez depuis quatre ans ?

Cécile Backès : Un peu les deux. Il ne s’agit pas de changer radicalement de direction, mais j’ai aujourd’hui une connaissance réelle et sensible de ce qu’est la Comédie de Béthune. Le projet sera le même, mais ses lignes de force seront concentrées pour les rendre encore plus visibles. Par exemple, le collectif d’artistes va être resserré autour de Maxime Le Gall, Mariette Navarro et Noémie Rosenblatt. Ce qui permettra de développer davantage d’associations avec des auteurs, et ainsi d’accentuer notre engagement pour les écritures contemporaines.

Quelles sont pour vous les grandes satisfactions de ce premier mandat ?

C. B. : La création de Mon fric, qui était une commande d’écriture passée à David Lescot, un auteur que j’aime énormément. La naissance de Scenic Youth, le Prix des lycéens pour les nouvelles écritures de théâtre. Et puis la venue de Marion Aubert à Lillers, une petite ville proche de Béthune, pour un projet d’immersion par l’écriture mêlant artistes et habitants que j’ai trouvé vraiment remarquable.

« L’Autre Fille est un texte d’une très grande profondeur poétique. »

En 2018 va naître le projet européen Meet the Neighbours. De quoi s’agit-il ?

C. B. : C’est la concrétisation d’une chose à laquelle j’ai travaillé durant tout mon premier mandat : l’ouverture à l’international de La Comédie de Béthune. Nous avons élaboré Meet the Neighbours avec la compagnie Quarantine, installée à Manchester, en association avec trois autres partenaires : un théâtre hollandais, une galerie d’art polonaise et un lieu de création marocain. L’idée de ce projet ancré dans le social est de mettre en place des résidences d’artistes dont la démarche s’organise autour de choses pouvant se partager avec les habitants des quartiers dans lesquels ils s’installent. Ceci pour susciter leur envie de prendre part à des créations artistiques, mais aussi pour favoriser les liens et les rencontres : car on sait que beaucoup de personnes vivent les unes à côté des autres sans jamais se parler.

Vous allez mettre en scène un texte d’Annie Ernaux, L’Autre Fille, avec lequel vous voyagerez, de novembre à février, dans des communes du Pas-de-Calais…

C. B. : Oui. Ce spectacle fait partie de ce que j’appelle un théâtre de plain-pied. C’est-à-dire un théâtre qui déploie peu de moyens techniques, tout en affirmant une grande exigence artistique. Un théâtre avec lequel on peut aller au plus près des spectateurs. J’ai eu envie, pour cette création interprétée par Cécile Gérard, d’un espace poreux et ouvert, d’un dispositif immersif qui permette de travailler sur la place des spectateurs dans la représentation. L’Autre Fille est un texte d’une très grande profondeur poétique. Il s’agit d’une adresse faite à une sœur morte, une sœur qu’Annie Ernaux n’a jamais connue. Cette thématique, en s’adressant directement à l’intimité des spectateurs, peut faire naître des relations très fortes avec eux.

 

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

L’idéal du partage
Comédie de Béthune - Centre dramatique national Nord - Pas-de-Calais.
Béthune, France

Tél. : 03 21 63 29 19.


www.comediedebethune.org


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre