La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -280-Les Gémeaux à Sceaux

Esquive de Gaëtan Levêque

Esquive de Gaëtan Levêque - Critique sortie Cirque Sceaux Théâtre Les Gémeaux - Scène nationale de Sceaux
DR

Cirque / mes Gaëtan Levêque / création
Entretien

Publié le 25 septembre 2019 - N° 280

Trampoliniste depuis 20 ans, Gaëtan Levêque a beaucoup contribué au renouveau de sa discipline. En mettant en piste six jeunes circassiens dans Esquive, il passe le relai.

Depuis 2017, vous êtes responsable artistique de la pépinière « Premiers pas » du Plus Petit Cirque du Monde (PPCM) à Bagnolet. En quoi Esquive est-il lié à cette structure ?

Gaëtan Levêque : Parmi les six interprètes de la pièce, quatre sont accompagnés par la pépinière, qui a pour mission d’accompagner et de produire les premiers projets de jeunes circassiens issus d’une école. En particulier ceux qui sont proches des valeurs du cirque social. Les acrobates Baptiste Petit, Rémi Auzanneau, Hernan Elencwajg et Tanguy Pelayo ont monté ensemble le collectif « La Bête à quatre », où ils développent leur pratique de la voltige, de la banquine et de la bascule coréenne. Dans Esquive, ils partagent la piste avec deux jeunes femmes : Mathilde Jimenez et Louise Aussibal.

En quoi ce spectacle marque-t-il une évolution dans votre rapport au trampoline, qui est votre agrès de prédilection depuis 20 ans ?

G.L. : Ce spectacle marque pour moi le début d’une période de transmission. Après 20 ans de trampoline, j’ai décidé de ne plus être interprète, même dans mes propres créations, et de continuer de développer à la mise en scène les deux grands axes de ma recherche autour du trampoline : l’appui sur le mur et la danse sur toile. Ils sont au cœur d’Esquive, où je travaille aussi avec les six interprètes sur le point de suspension, le vol acrobatique et les portés.

« Le trampoline est très ouvert au dialogue avec d’autres disciplines. »

Les interprètes d’Esquive sont spécialisés dans d’autres disciplines que le trampoline. De quelle manière avez-vous abordé l’agrès avec eux ?

G.L. : Le trampoline est un outil pédagogique utilisé dans les écoles pour toutes les disciplines, en particulier la voltige. Les interprètes en avaient donc une connaissance de base. Je les ai accompagnés dans une exploration plus en profondeur de l’agrès. Travail qui a été aussi riche pour moi que pour eux. Afin d’explorer toutes les possibilités offertes par le trampoline, j’ai imaginé une structure faite de trois grands trampolines entourés d’un plateau, avec des murs rétractables. Le trampoline est très ouvert au dialogue avec d’autres disciplines, avec d’autres modes d’expression. J’ai voulu donner à voir sa capacité d’accueil.

Quel type de communauté les six jeunes artistes forment-ils au plateau ?

G.L. : Il est important pour moi que la relation qui existe entre eux soit sensible au plateau, qu’elle dise quelque chose de l’humanité. Ils sont en perpétuelle construction, aussi bien sur un plan individuel que collectif. Ils dialoguent constamment avec la musique de Maxime Delpierre, composée pendant les répétitions. Ensemble, ils portent un hommage à un agrès qui a beaucoup évolué ces dernières années, et qui est encore plein d’avenir.

 

Propos recueillis par Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Esquive de Gaëtan Levêque
du Jeudi 10 janvier 2019 au Vendredi 11 janvier 2019
Théâtre Les Gémeaux - Scène nationale de Sceaux
49, avenue Georges Clemenceau, 92 330 Sceaux.

Spectacles du mardi au samedi à 20h45, le dimanche à 17h.


Tél : 01 46 61 36 67.


www.lesgemeaux.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant