La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -247-La Criée ~ Théâtre national de Marseille / saison 2016~2017

Dans le nom

Dans le nom - Critique sortie Théâtre Marseille La Criée - Théâtre National de Marseille
Crédit : Simon Gosselin / Légende : Tiphaine Raffier

Propos recueillis / Tiphaine Raffier
Texte et mes Tiphaine Raffier

Publié le 26 septembre 2016 - N° 247

Artiste associée à La Criée, l’auteure et metteure en scène Tiphaine Raffier crée un thriller théâtral utilisant la sorcellerie paysanne comme métaphore politique.

« Dans le nom raconte l’histoire de Davy, un jeune agriculteur dont l’exploitation est frappée par un mal inexplicable. Un proche lui souffle que quelqu’un lui jette des sorts. Davy entre alors en contact avec un désorceleur avec lequel il tente de démasquer le coupable… La vérité dans son unicité, comme dénouement, ne m’intéresse pas. Ce qui m’intéresse, c’est la quête de vérité : ce que l’homme est prêt à faire pour donner un sens au monde, pour l’ordonnancer. J’interroge ici le genre du thriller en veillant à laisser des brèches dans la trame narrative. Cela, afin de donner au spectateur des possibilités d’interprétations supplémentaires. Ce qui est fascinant avec la campagne française, c’est qu’elle présente l’incarnation la plus vibrante de notre monde coupé en deux : entre local et global, entre moral et rendement, homme et animal, technologie et archaïsme.

Les mécanismes de la peur

Pour ce spectacle, il me tenait à cœur de ne pas faire pléonasme avec le monde. De ne pas écrire une pièce carte postale. Dans le nom est l’histoire d’une emprise mentale, d’un isolement mortifère. L’espace scénique est très simple : c’est une boite noire. Comme le déclare Raymond Depardon pour ses Profils Paysans, je me suis bien moins intéressée « aux bottes de foin laissées sur le chemin qu’à la langue des hommes ». La langue de Dans le nom est une science occulte. Un rideau noir en fond de scène cache ou révèle un écran sur lequel apparaissent des mots. Le son et la lumière créent une atmosphère immersive. Je m’intéresse ici aux mécanismes de la peur. A une “panique noire” qui annule la pensée et agit comme accélérateur des particules de la violence. »

 

Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Dans le nom
du Mardi 24 janvier 2017 au Jeudi 26 janvier 2017
La Criée - Théâtre National de Marseille
30 Quai de Rive Neuve, 13007 Marseille, France

Tél. 04 91 54 70 54. www.theatre-lacriee.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre