La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -279-Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes

Anne-Françoise Cabanis : « La marionnette, un art prodigieux »

Anne-Françoise Cabanis :  « La marionnette, un art prodigieux » - Critique sortie Théâtre Charleville-Mézières
© Michel Renaux Anne-Françoise Cabanis

Entretien / Anne-Françoise Cabanis

Publié le 19 juin 2019 - N° 278

Directrice du festival, Anne-Françoise Cabanis fait place belle aux formes les plus contemporaines de cette discipline, sans délaisser les plus traditionnelles.

Le Festival a beaucoup contribué aux évolutions des arts de la marionnette. Comment cette édition anniversaire va-t-elle témoigner de ce rôle ?

Anne-Françoise Cabanis : J’ai tenu à inviter plusieurs artistes qui ont marqué ces trente dernières années l’évolution de la marionnette et qui font partie de l’ADN du festival. C’est notamment le cas du Théâtre la Licorne de Claire Dancoisne, dont toutes les créations ont été accueillies au Festival, et de l’Américain Basil Twist qui a fait partie de la seconde promotion de l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette (ESNAM), créée à Charleville-Mézières en 1987. Selon un modèle mis en place en 2011, ils sont les deux artistes associés de l’édition. Une exposition retracera les grands moments de l’histoire du festival. Nous prévoyons aussi une fête, des animations tous les soirs au Puppet Bar…

Comme chaque édition, celle-ci donne aussi à découvrir de plus jeunes artistes…

A-F. C. : Aux côtés de figures majeures de la marionnette comme les deux artistes cités plus tôt, le Bread Puppet, qui fera son grand retour en France, Bérangère Vantusso ou le Turak Théâtre, de nombreuses compagnies plus jeunes sont en effet programmées. Élise Vigneron avec L’Enfant ou la compagnie belge Les Cariatides par exemple, dont la réputation grandit. Ou encore Laura Fedida, sortie l’an dernier de l’ESNAM, qui présentera sa première création, Psaume.

« Ce Festival a toujours été le lieu de tous les théâtres de marionnettes, et il continuera de l’être. »

Sur le plan des esthétiques, quelles sont celles que vous privilégiez dans votre programmation ?

A-F. C. : Ce Festival a toujours été le lieu de tous les théâtres de marionnettes, et il continuera de l’être. Tous les deux ans, il témoigne aussi bien du renouveau de la discipline, de son annexion de territoires inédits, que de la richesse des formes traditionnelles et de leur adoption plus ou moins fidèle par des artistes d’aujourd’hui. Des pièces où interviennent les nouvelles technologies ou la magie nouvelle côtoient donc des spectacles taïwanais, chinois, italiens, dont les formes ont traversé les siècles. Ce qui offre aux publics des entrées diverses.

Faut-il selon vous travailler encore à l’évolution du regard porté sur les arts de la marionnette, longtemps considérés comme mineurs ?

A-F. C. : Une évolution considérable a eu lieu aussi dans ce domaine-là. Mais elle est plus lente que celle des esthétiques. Si, en partie grâce au Festival Mondial des Théâtres de Marionnette, des spectacles de marionnettes sont aujourd’hui régulièrement programmés dans des lieux généralistes, des progrès restent à faire.

Propos recueillis par Anaïs Heluin

A propos de l'événement

20ème Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes
du Vendredi 20 septembre 2019 au Dimanche 29 septembre 2019

08000 Charleville-Mézières.

Tél : 03 24 59 94 94.


www.festival-marionnettes.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre