La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Festival Vi(ll)es

Festival Vi(ll)es - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Philippe Chardon Légende : « Festival Vi(ll)es : l’auteur et metteur en scène Yan Allegret présente Hana no michi ou le sentier des fleurs. »

Publié le 10 mars 2011 - N° 187

Pour la troisième année consécutive, le Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis célèbre l’arrivée du printemps avec son festival Vi(ll)es. Un festival qui, du 18 mars au 8 avril, souhaite ouvrir une porte « vers des mondes rêvés et inventés ».

Performance théâtrale (Les Impromptus, de la compagnie Image Aiguë – Christiane Véricel), théâtre chorégraphique (L’Etoile d’Alger, du metteur en scène et chorégraphe Farid Ounchiouene), théâtre d’objets (Les Fenêtres éclairées, de l’auteur et metteur en scène Michel Laubu), théâtre acrobatique (Chouf Ouchouf, des metteurs en scène Martin Zimmermann et Dimitri de Perrot), monologue théâtral (Hana no michi ou le sentier des fleurs, de l’auteur et metteur en scène Yan Allegret) : ce sont cinq propositions à la croisée de différentes disciplines théâtrales qui composent l’édition 2011 du festival Vi(ll)es. Cinq propositions à travers lesquelles les programmateurs du Centre dramatique national de Saint-Denis ont voulu faire se rejoindre un même « désir de témoigner, avec l’énergie des mots et du corps, d’un quotidien habité de combats, de résistance, d’espoir », une même façon d’ouvrir la porte « vers des mondes rêvés et inventés ».
 
Cinq propositions à la croisée des disciplines
 
Le monde aux confins de l’absurde de Chouf Ouchouf (expression arabe qui signifie « regarde et regarde encore ») par le biais duquel les interprètes du Groupe acrobatique de Tanger nous incitent à bien regarder, sur scène et en soi-même. Le monde entre gestes et mots de L’Etoile d’Alger qui, à partir de l’œuvre d’Aziz Chouaki, souhaite montrer que le hip-hop, au-delà de sa virtuosité, peut être le mode d’expression privilégié de thématiques politiques. Le monde poétique de Fenêtres éclairées, au sein duquel Michel Laubu confronte l’étrangeté des objets qu’il crée à la quotidienneté des éléments qui les composent. Le monde métissé de Christiane Véricel qui, dans ses Impromptus, entremêle les âges, les cultures, les langues…, pour faire se rencontrer les multiples éclats de l’humanité. Le monde initiatique de Yan Allegret, enfin, qui dirige Redjep Mitrovitsa dans Hana no michi ou le sentier des fleurs, une échappée onirique au cœur de l’acte d’écriture.
 
Manuel Piolat Soleymat   


Festival Vi(ll)es. Du 18 mars au 8 avril 2011. Théâtre Gérard-Philipe – Centre dramatique national de Saint-Denis, 59, boulevard Jules Guesde, 93207 Saint-Denis. Réservations au 01 48 13 70 00 ou sur
www.theatregerardphilipe.com.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre