La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Festival

Festival de Saint-Denis

chanson

En passe de devenir place forte de la musique à textes, la Menuiserie est depuis début 2009 le nouveau fief permanent de l'équipe du festival chanson Ta Parole.

Publié le 10 juin 2007

La basilique des rois de France s’apprête comme chaque année pour un mois de concerts symphoniques et sacrés.

Après avoir sacrifié au traditionnel cérémonial mahlérien avec la Cinquième Symphonie du compositeur autrichien dirigée par le flamboyant Gustavo Dudamel, le festival dionysien se poursuit en restant fidèle à ses habitudes. La basilique accueille ainsi quelques grandes pages sacrées, très anglaises cette année, du Messie de Haendel (6 et 7 juin) dirigé par John Nelson (avec l’Ensemble orchestral de Paris et les London Voices) au War Requiem de Britten (4 et 5 juillet) confié à Kurt Masur (avec l’Orchestre national de France et le Chœur de Radio France). Ce génial hymne à la paix du compositeur britannique, qui mêle le texte de la messe des morts aux poèmes de l’Anglais Wilfred Owen (mort à vingt-cinq ans sur les champs de bataille du Nord), a déjà résonné sous les voûtes de la basilique, sous la direction de Mstislav Rostropovitch ou de Yutaka Sado. Louis Langrée dirige (le 14 juin) le Requiem de Mozart à la tête de l’Orchestre des Champs-Élysées et Jean-Claude Casadesus, un fidèle des lieux, un programme Beethoven avec l’Orchestre national de Lille et Renaud Capuçon au violon (28 juin). Sur instruments d’époque, Les Folies françoises de Patrick Cohen-Akenine célèbrent Bach (20 juin) et le Collegium Vocale chante les Vêpres de la Vierge de Monteverdi (26 juin). Dans un genre sensiblement différent, la basilique invite le Quatuor Kronos (2 juillet) pour une de ces « expériences » musicales dont il a le secret, interprétant notamment le magnifique et hypnotique Cadenza on the night plain de Terry Riley. Enfin, les jeunes solistes (Valeriy Sokolov et David Fray, Lise de La Salle, le Quatuor Nemtanu) se succèderont à la Maison de la Légion d’honneur.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra