La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Et Azor ?

Et Azor ? - Critique sortie Classique / Opéra Paris Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Le metteur en scène Stéphan Druet éclaire une comédie musicale oubliée, créée en 1932 à Paris.

ATHENEE THEATRE LOUIS-JOUVET / NOUVELLE PRODUCTION

Recréation d’une comédie musicale (ou opérette ?) française oubliée de l’entre-deux-guerres composée par Gaston Gabaroche : Azor.

Reconnaissons-le : nous découvrons le nom de ce musicien bordelais né en 1884, dont on apprend qu’il fut aussi acteur, chanteur, compositeur de chansons et d’opérettes, familier des cabarets parisiens. En 1954, Gaston Gabaroche a même tourné dans le film French Cancan de Jean Renoir. Dans la joyeuse et brillante lignée d’Offenbach ou Hervé, il signe Azor en 1932, sur un livret d’Albert Willemetz et Max Eddy, dans le contexte du Paris effervescent des années 1930 où l’influence du jazz commence à se faire sentir. Un fil que le directeur musical de cette nouvelle production, Emmanuel Bex, musicien de jazz bien connu, pianiste et spécialiste de l’orgue Hammond, a logiquement choisi de tirer sous les doigts d’un trio orgue-guitare-batterie réunissant Antonin Fresson et Tristan Bex : « Azor est une opérette, mais la qualification des genres n’a aucune importance. Ce qui compte, c’est l’adresse aux spectateurs. Est-ce que le projet bouge les lignes ? Est-ce qu’une œuvre du passé résonne et fait sens aujourd’hui ? Alors, la légèreté de l’opérette est comme un fil qu’on tire pour découvrir ce qui la relie à toutes les autres formes musicales, plus graves, ou plus aventureuses. Garder, bien sûr, la trame de la musique et de la narration, mais aussi les transposer dans d’autres langages musicaux ».

Du jazz pour Azor

C’est l’épatant et inventif Stéphan Druet, récemment récompensé par le Molière du meilleur spectacle musical 2018, qui signe la mise en scène, que l’on devine d’avance déjantée, d’une intrigue improbable et impossible à résumer – « comédie des erreurs, pas de deux à plusieurs entre rupins et voyoucratie ». Il est bien entouré de ses complices chanteurs de longue date Emmanuelle Goizé et Gilles Bugeaud, autres piliers de la compagnie Les Brigands qui a si souvent triomphé et offert du bonheur sur cette même scène de l’Athénée. Avec aussi côté voix : Julien Alluguette, Fanny Fourquez, Pauline Gardel, Quentin Gibelin, Estelle Kaïque et Pierre Méchanick. Beaucoup plus qu’une curiosité !

 

Jean Lukas

A propos de l'événement

Et Azor ?
du Jeudi 20 décembre 2018 au Dimanche 13 janvier 2019
Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Square de l’Opéra Louis-Jouvet, 7 rue Boudreau, 75009 Paris

Tél. : 01 53 05 19 19. Places : 14 à 36 €.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra