La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Entretien

David Enhco et Florent Nisse : Déclarations d’autonomie

David Enhco et Florent Nisse : Déclarations d’autonomie - Critique sortie Jazz / Musiques Paris new morning
David Enhco (Photo Pauline Pénicaud)

NOUVEAUX TALENTS / NEW MORNING

Publié le 25 septembre 2014 - N° 224

Rencontre avec deux jeunes musiciens magnifiques au moment où ils signent, avec quatre autres de leurs amis, l’acte de naissance d’un nouveau label : Nome. « Nome » comme « autonome »… Le trompettiste David Enhco en quartette et le contrebassiste Florent Nisse en quintette se succèdent sur la même scène lors d’un double concert de sortie d’albums au New Morning, avec à l’esprit la même quête de poésie, de liberté, d’indépendance et de partage d’un jazz ouvert sur le monde et l’avenir.

Qu’attendez-vous de cette aventure qui consiste à créer votre propre label ?
David Enhco : La création de ce label, Nome, est un projet collectif mûrement réfléchi. C’est l’aboutissement naturel de nombreuses années de collaborations musicales entre Roberto Negro, Florent Nisse, Gautier Garrigue, Maxime Sanchez, Adrien Sanchez et moi-même. C’est le prolongement d’une aventure artistique et humaine qui vise à replacer le disque au centre d’une démarche créative : exigence artistique, partage de l’émotion, goût pour le lyrisme et la poésie…
Florent Nisse : Il s’agit pour nous d’accéder à une plus grande autonomie, et donc d’avoir un plus grand contrôle sur ce que l’on fait. Enfin nous nous sommes tous retrouvés dans l’idée du disque en tant qu’objet artistique, chose qui peut sembler évidente mais qui nous semble l’être de moins en moins.

« Replacer le disque au centre d’une démarche créative. » D. E.

Comment décririez-vous le projet musical de votre album ?
Florent Nisse : Mon projet était avant tout de construire à cinq une musique certes composée (en grande partie) par moi, mais sur laquelle chacun des membres du quintet pouvait et devait apporter quelque chose. Une musique réellement collective donc, où chacun a pu trouver sa place sans contraintes. J’ai d’ailleurs choisi les membres de ce groupe en partie pour leur capacité à penser la musique dans une globalité, sans perturbations liées à des questions d’ego. Cette question d’arriver à construire des choses ensemble sans rester embourbé dans des visions égo-centrées est une chose qui me semble primordiale, autant dans la musique que dans la vie.

« Construire des choses ensemble sans rester embourbé dans des visions égo-centrées. » F. N.

David Enhco : Plusieurs éléments sont très importants pour moi. D’abord la sincérité et l’authenticité. J’aime quand la musique que nous jouons nous ressemble, qu’elle soit le reflet de nos personnalités, se construise en symbiose plutôt qu’en opposition. Ensuite, la liberté et l’improvisation au service de la mélodie et de l’émotion. Savoir être à la fois soliste et accompagnateur, se servir du silence, mettre l’égo de côté et laisser l’interaction entre les musiciens se créer, que ça soit dans un morceau virtuose ou au contraire dans une pièce contemplative, pour tendre le plus possible vers le beau. Pas une beauté parfaite, artificielle, liftée et aseptisée mais une beauté humaine, complexe, pleine de contradictions. La question du dépassement est aussi très importante. Ne pas rester dans sa zone de confort, essayer d’aller plus loin, de prendre des risques et de se mettre en danger pour rendre la musique encore plus vivante et stimulante.

David, parlez-nous de l’album de Florent…
David Enhco : Florent a su écrire de la musique spécialement pour les musiciens qu’il a invités et leur laisser la place dont ils avaient besoin pour la sublimer. Tous les musiciens n’ont qu’un but, laisser vivre la musique sans forcer le chemin qu’elle prend, la laisser se développer sans essayer de briller ou de montrer ce qu’ils savent faire. Ils sont totalement à l’écoute les uns des autres et créent ensemble quelque chose qui ne pourrait pas exister si ça n’était pas le cas. C’est une musique libre dans laquelle l’écriture se mélange à l’improvisation sans que l’on s’en aperçoive. Florent est un musicien exceptionnel.

Parlez-nous de l’album de David.
Florent Nisse : Nous sommes parvenus à un album très collectif, qui illustre vraiment le travail que nous avons fait ensemble sur scène et en dehors depuis quelques années maintenant. Le résultat est un album où nos quatre univers cohabitent paisiblement, se nourrissant les uns des autres, rendant cet album riche et personnel. En tant que contrebassiste, j’ai été confronté à un grand nombre de « chefs d’orchestres », de leader. J’ai donc pu constater à quel point diriger une formation était un art délicat. De ceux que j’ai rencontré, David est sans doute le leader qui a le mieux su trouver comment diriger, orienter, sans imposer ou contraindre.
Propos recueillis par Jean-Luc Caradec

Nouveautés (label Nome) :
– « Layers » de David Enhco
– « Aux Mages » de Florent Nisse

A propos de l'événement

David Enhco & Florent Nisse
du Mardi 28 octobre 2014 au Mardi 28 octobre 2014
new morning
9 Rue des Petites Écuries, 75010 Paris, France

A 21 h et 22 h. Tél. 01 45 23 51 41.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques