La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

CoOP Julie Nioche à La Maison des métallos

CoOP Julie Nioche à La Maison des métallos - Critique sortie Danse Paris La Maison des Métallos
Nos Solitudes, de Julie Nioche, présenté à La Maison des métallos. Crédit : Agathe Poupeney

La Maison des métallos / programme mensuel

Publié le 25 septembre 2020 - N° 287

Pour sa première CoOP (coopérative artistique) de la saison, La Maison des métallos invite la « danseuse et chorégraphe suspendue » Julie Nioche à cultiver, durant un mois, l’art du rebond.

Chaque mois, les CoOP permettent à des artistes de présenter, en complicité avec l’équipe de La Maison des métallos, un programme d’activités et de créations envisageant, à partir d’un thème déterminé, « d’autres façons de se rencontrer autour de l’art et du spectacle vivant ». Du 5 au 30 octobre, c’est au tour de Julie Nioche de nous ouvrir son univers à travers des spectacles (Nos Solitudes, En classe), des ateliers parents-enfants (L’atelier des tout petits) et adultes-enfants (La Petite Armada), une lecture collective (Arpentage : Rêver l’obscur), une table ronde (Des ressources pour rebondir ?), des soirées d’ouverture (On prend l’apéro ?) et de clôture (Before le rebond) festives. Tout ceci, en mettant en lumière le thème de la résilience, en sondant notre capacité à résister aux chocs, à nous adapter pour surmonter l’adversité et rebondir.Le temps fort de cette CoOp consacré à Julie Nioche pendant tout un mois est son spectacle Nos Solitudes, créé en 2010.

 La danseuse n’aura jamais été aussi proche de la solitude

 Nos Solitudes, pièce bien nommée, pose solidement les bases d’une recherche obstinée sur le rapport du corps à la gravité. Exit la danse en apesanteur, la danse escalade, l’envol acrobatique… Ici, c’est un audacieux système de poids et de contrepoids qui propose une autre résolution, une autre échappée libre vers l’impossible suspension. Julie Nioche s’installe calmement dans cet espace quadrillé de câbles. Elle harnache ses membres, s’allonge au sol. Une horizontalité qu’elle va s’employer à déplacer à plusieurs mètres du sol. Point de grâce ni d’envol, au contraire. Ici l’effort est visible, la force est de mise pour s’arracher du sol, faire descendre et remonter la multitude de poids qui flottent autour d’elle. La chorégraphe propose un corps en tension, qui s’interroge sur sa posture de corps tenu et soutenu, maintenant dans un subtil jeu de forces l’état de flottement rêvé et sublimé. Isolée, séquestrée dans son dispositif, flirtant avec la chute, la danseuse n’aura jamais été aussi proche de la solitude, malgré la présence de son guitariste en bord de scène.

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

CoOP Julie Nioche à La Maison des métallos
du Lundi 5 octobre 2020 au Vendredi 30 octobre 2020
La Maison des Métallos
94 rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris

Tél. : 01 47 00 25 20. www.maisondesmetallos.paris


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse