La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Cirque au Théâtre Jacques Prévert

Cirque au Théâtre Jacques Prévert - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Christophe Raynaud de Lage Légende photo : Les 18 acrobates du Grand C explorent nos façons d’être ensemble.

Publié le 10 janvier 2012 - N° 194

Trois compagnies de cirque s’installent à Aulnay-sous-Bois pour commencer la nouvelle année.

Le cirque depuis longtemps décline ses atours au pluriel et se dévoile en toutes diversités. Confirmant sa volonté de varier et d’enrichir sa programmation de propositions circassiennes, le Théâtre Jacques Prévert jalonne le mois de janvier de trois spectacles qui témoignent d’autant d’univers et d’esthétiques différentes. Avec D’ici Dans, pièce pour deux personnages et une tasse de café, l’univers quotidien bascule en insolite et fait virevolter les objets et les sons comme les imaginaires. « Je voulais écrire une pièce de travers, toute penchée au dedans…Juste un sourire à une réalité un peu trop à l’étroit. » avoue simplement Yan Bernard, jongleur, qui s’est associé pour cette création avec Sébastien Lefrançois, chorégraphe et metteur en scène venu du hip-hop.
 
Trois esthétiques différentes
 
D’une sobre intensité, Le Grand C de la Cie XY fait frissonner la virtuosité acrobatique à fleur de peau. Quelques dix-huit acrobates manient les techniques de portés et de banquine comme vocabulaire de « l’être ensemble », entre conflit et harmonie, solitude et solidarité. Qu’ils aspirent à l’envol, s’élancent, chutent, se fondent en mêlées humaines ou dessinent de savantes arabesques, les corps vibrent à l’unisson, soudés par l’émotion. Avec Daniele Finzi Pasca, le spectacle se colore de magie. « Je suis un collectionneur d’instants, de détails, de petites particularités. Mon théâtre est fait d’images qui se superposent, qui souvent ne racontent pas de manière linéaire. J’aime les silences, les pauses, les moments de suspension, peut-être parce que, fondamentalement, je recherche depuis des années des états de légèreté » aime-t-il à dire. Inspirée de l’univers de Tchékhov, Donka marie la verve rieuse des clowns à l’insolente adresse des acrobates. Trois spectacles donc… et trois poésies singulières.
 
Gw.D.


D’ici Dans, de Yan Bernard, chorégraphie et mise en scène de Sébastien Lefrançois, le 13 janvier 2012 à 20h30. Le Grand C, par la Cie XY, le 13 janvier 2012 à 20h30. Donka, écrit et mis en scène par Daniele Finzi Pasca, le 21 janvier à 20h30, le 22 janvier à 16h. Théâtre Jacques Prévert, 134 avenue Anatole France, 93600 Aulnay-sous-Bois. Tél. : 01 48 66 49 90.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre