La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Agenda

Banlieues Bleues

<p>Banlieues Bleues</p> - Critique sortie Jazz / Musiques
Crédit photo : Philippe Deutsch Légende photo : Cinq chevaux pour un majestueux ballet en piste

Publié le 10 mars 2007 - N° 146

Une sélection parmi plus de trente concerts accueillis dans la programmation
ouverte et aventureuse de Xavier Lemettre.

Le festival s’ouvre en accueillant une légende vivante de la musique de la
Nouvelle Orléans : Allen Toussaint. Pianiste, compositeur, arrangeur et
producteur (on en oublie !), il est d’abord un homme de tradition, celle
mémorable de sa ville natale, nourrie de jazz, de blues et de soul music. Homme
de l’ombre et magicien du son « funk », on ne compte plus ses morceaux joués par
les Stones, Otis Reding, Dr John ou plus récemment Elvis Costello pour un album
enregistré à la suite des désastres causés par l’ouragan Katrina. Il se présente
ici à la tête d’un quintet intitulé « Jazzity » (le 9 mars à Saint-Ouen) / Dans
le cadre des journées « portes ouverte » de la Dynamo, nouveau port d’attache du
festival, le guitariste tous terrains et touche-à-tout Marc Ribot
s’invite à la tête de son «Ceramic dog » Trio, un « vrai groupe » délivrant,
selon ses dires, « un free punk expérimental psychédélique post-electronica »
(le 13 à Pantin) / En deuxième partie du concert de Laurent Bardainne en
hommage à Albert Ayler (voir entretien dans ce même numéro), rencontre avec le
légendaire saxophoniste Pharoah Sanders, né en 1940, souvent considéré
comme le dernier disciple direct de John Coltrane. Dépositaire de la tradition
de la Great Black Music, il réinvente ici en quintet son free jazz aux
résonances spirituelles fascinantes (le 21 mars à Montreuil) / « Je ne suis
pas un pionnier, ni à la pointe de l’avant-garde. J’apporte seulement de
nouvelles idées à des choses plus anciennes 
» confesse avec humilité le
jeune pianiste Jason Moran, découvert en France en 2002 avec son premier
disque en solo chez Blue Note. Un jeune géant au style inimitable, en trio
piano-basse-batterie (le 22 à Stains) / Fils de musicien, ce vibraphoniste
incontournable du jazz au funk-rock, a eu le privilège de se voir offert son
premier instrument par un certain? Lionel Hampton ! A 66 ans, le jazz-soul de
Roy Ayers
n?a rien perdu de son charme groovy largement recyclé par les DJs
américains sur les pistes de danse. Un artiste rare en France (le 23 à
Aubervilliers) / Marc Ducret en trio, indiscutable et indispensable tant
les prestations de ce géant français de la guitare sont rares à l’intérieur de
nos frontières (le 23 à Saint-Denis) / Une découverte en concert en France,
surgie de Norvège, le groupe Spunk réunit quatre musiciennes assez
déjantées qui recyclent toutes les musiques ?musiques contemporaines, jazz,
rock, classique, punk, électro? » avec pour seul mot d’ordre : « ne pas faire
de plans, jouer et improviser ! 
» (le 30 à Bobigny) / Last but not least :
le batteur Joey Baron en solo au même programme que le oudiste libanais
Rabih Abou Khalil (le 3 avril) et une création d’Andy Emler
marquant le dialogue sur sa musique des Percussions de Strasbourg et de
son MegaOctet (nouveauté chez Nocturne) précédée du duo Elise Caron-Denis
Chouillet
(le 5 à Gonesse).

JLC

Du 9 mars au 7 avril en Seine-Saint-Denis. Tél. 01 49 22 10 10. Site :

www.banlieuesbleues.org

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques