La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra

Les Noces de Figaro

Le sens de l’existence

Pour Catherine Anne, auteur, metteuse en scène et directrice du Théâtre de l’Est Parisien, le théâtre reste absolument l’endroit du dialogue, de la beauté et de l’intelligence partagée. Avec sa dernière création Le Ciel est pour tous, se pose la question intime de la foi. Qu’est-ce qui aide aujourd’hui l’être humain à vivre ?

Publié le 10 septembre 2007

Opéra en version de concert

Le jeune chef Jérémie Rhorer et son ensemble Le Cercle de l’Harmonie accompagnent une prometteuse distribution dans l’opéra de Mozart.

 Le monde de l’interprétation baroque et classique est en plein renouvellement et il ne se passe pas une année sans qu’un nouvel ensemble ou un jeune chef ne s’impose comme un messager d’avenir pour la redécouverte des œuvres du passé. Jérémie Rhorer, qui a été l’assistant de William Christie (avec Les Arts florissants) et de Marc Minkowski (avec Les Musiciens du Louvre), s’affirme au fil de ses interprétations comme un chef d’une finesse exemplaire, semblant conjuguer les talents de ses deux mentors et ajoutant à la souplesse et à l’énergie une fougue bienvenue dans Haendel comme dans Mozart. Ce dernier compositeur le requiert particulièrement et c’est à lui que Le Cercle de l’Harmonie, l’ensemble fondé par Jérémie Rhorer en 2005, doit ses premiers grands succès. Sa prestation dans Idoménée l’an dernier au Festival de Beaune lui a valu d’être immédiatement réinvité pour Les Noces de Figaro, dans une version de concert qui, après Beaune, se trouve donc reprise sur la scène du Théâtre des Champs-Élysées. À la jeunesse du chef répond celle des solistes, à commencer par la soprano allemande Diana Damrau, qui depuis quelques années se révèle une remarquable mozartienne. Elle troque ici son rôle fétiche de Reine de la Nuit pour celui de Susanne. La soprano bulgare Krassimira Stoyanova chantera quant à elle le rôle de la Comtesse Almaviva, qu’elle a abordé à de nombreuses reprises dès le début de sa jeune carrière.

Jean-Guillaume Lebrun


Jeudi 20 septembre à 19h30 au Théâtre des Champs-Élysées. Tél. 01 49 52 50 50. Places : 5 à 92 €.


A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra