La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Place au cirque !

Strach – A fear song

Strach – A fear song - Critique sortie Cirque Aix-en-Provence Festival Jours et Nuits de Cirque
Airelle Caen, Denis Dulon et Guillaume Sendron dans Strach. Crédit : Laure Villain

Festival Jours et Nuits de Cirque et tournée / auteur et mes Patrick Masset

Patrick Masset confie à trois acrobates et une chanteuse lyrique une partition circassienne originale et fascinante, qui mêle corps, musique et voix sur le thème de la sauvagerie et de la domestication des peurs.

On entre sous le chapiteau du Théâtre d’Un Jour comme dans l’antre obscur des puissances chtoniennes qu’Apollon n’aurait pas encore maîtrisées. Peut-être pénètre-t-on aussi dans la caverne inquiétante de la nuit des rêves, où le verbe peine à contenir les affects. Patrick Masset propose un retour au « cirque des origines », que caractérisent « la sauvagerie, le cercle, l’étrangeté, la monstruosité quelquefois, l’hyper proximité et la peur ». Les trois acrobates (Airelle Caen, Denis Dulon et Guillaume Sendron) occupent l’espace scénique avec leurs corps massifs. Leur proximité obnubile et inquiète. La disposition périphérique du public le protège à peine des loups-garous, des titans haletants, des silènes ricaneurs, des centaures furieux qui naissent des portés acrobatiques que réalisent les trois circassiens audacieux, puissants et souples. L’angoisse est omniprésente, jusqu’à ce que s’élève la voix de Julie Calbete, qui oppose l’harmonie au chaos, la pureté spirituelle au mélange des corps et l’ordre du simple à la confusion de l’inarticulé.

Victoire du collectif

A la lisière de la scène et de la salle, au bord de l’anneau qui enserre l’arène du minotaure, se tient le musicien Jean-Louis Cortès, qui interprète de manière tour à tour poignante et malicieuse les notes qui vont permettre la rencontre entre la matière et l’esprit, entre la voix et les corps. Plus qu’à un anéantissement de Python par le dieu des arts, c’est à une domestication que l’on assiste alors, et mieux encore, à une collaboration entre les forces d’abord éclatées. Comme le loup devient chien, comme la cavale fougueuse apprend à aller l’amble, les différents protagonistes de cette curieuse tauromachie équilibrent leurs ardeurs, jusqu’à inclure le public lui-même dans cette recomposition. L’arène se transforme en réunion politique où la collaboration gagne sur l’expression hasardeuse des prouesses individuelles. La fin du spectacle est haletante d’émotion et les prises de risque qu’elle engage sont bouleversantes de poésie. L’ensemble de ce spectacle et les talents conjugués des artistes qui l’interprètent sont éblouissants. La métaphore politique offerte à une humanité d’abord frissonnante et bientôt réconciliée est éclatante. Du chaos à l’harmonie construite ensemble, de l’obscurité à la lumière, de la terre au ciel : ainsi devrait aller l’humanité. Le Théâtre d’Un Jour l’illustre magnifiquement !

Catherine Robert

A propos de l'événement

Strach – A fear song
du Jeudi 20 septembre 2018 au Dimanche 23 septembre 2018
Festival Jours et Nuits de Cirque
Aix-en-Provence

dans le cadre du Festival Jours et Nuits de Cirque, à Aix-en-Provence. Les 22 et 23 octobre dans le cadre du Festival CIRCa, à Auch. Du 8 au 10 mai 2019 à Latitude 50, à Marchin, en Belgique. Spectacle vu au Festival d’Avignon, sur l’île Piot.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant