La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -269-L’Onde Théâtre Centre d’art

Une saison qui décloisonne en tous sens

Une saison qui décloisonne en tous sens - Critique sortie Théâtre Vélizy-Villacoublay L’Onde - Théâtre Centre d’art
Joël Gunzburger © D. R.

Entretien Joël Gunzburger

Sous la houlette de Joël Gunzburger, citoyen du monde féru de métissages et passerelles artistiques, l’Onde se plaît à explorer une grande diversité de démarches créatives !   

Comment envisagez-vous la programmation à l’Onde ?

Joël Gunzburger : Elle repose avant tout sur la pluridisciplinarité. Exigeante et non moins populaire, équilibrée dans les genres proposés, elle est ancrée sur son territoire. Qu’il s’agisse de danse, de théâtre, de cirque, de musiques classiques, world ou actuelles, je travaille aussi à un équilibre entre des spectacles de référence nationale ou internationale, des découvertes de jeunes talents prometteurs et des compagnonnages d’artistes. Le théâtre, la musique et la danse sont représentés à part égale, avec une attention forte portée au jeune public. La création représente la moitié des représentations. Avec mes deux collaborateurs, l’une tournée vers les arts plastiques et le second vers les formes scéniques, nous construisons une programmation volontairement transversale qui met en avant l’interaction qui s’opère entre les différents champs artistiques.

« La pluridisciplinarité est l’une des clés de l’élargissement des publics. »

En quoi la pluridisciplinarité de l’Onde est-elle un atout ?

J. G. : Elle est l’une des clés de l’élargissement des publics et opère des brassages de spectateurs. Elle permet d’apprécier tous les territoires des écritures contemporaines et, dans un même élan, de redécouvrir les grandes écritures du répertoire, en créant des passerelles entre les genres et les esthétiques. L’union d’artistes de la scène et de plasticiens, peintres, sculpteurs, couturiers, stylistes a toujours trouvé une expression créative sur les devants de la scène. Anne Teresa de Keersmaeker collabore avec les plasticiens Anne-Veronica Jensen et Michel François. La Handspring Puppet Cie présente des spectacles où l’art de la marionnette et du jeu s’unit dans une vision singulière aux dessins animés et aux images cinématographiques du plasticien William Kentridge. Jan Fabre, Roméo Castelluci, Robyn Orlin, Alain Platel bousculent notre perception du spectacle par leur transdisciplinarité.

Quels sont les temps forts de l’Onde ?

J. G. : Quatre temps forts rythment la saison. Immersion 2018 offre un panorama sur la création nationale et internationale avec 6 spectacles de danse, théâtre, cirque et une exposition (novembre 2018). Un air de famille réunit toutes les générations autour d’une sélection de spectacles, d’ateliers et d’un sapin conçu par un plasticien (décembre 2018). ElectroChic opère un focus sur l’actualité électro avec des soirées thématiques mêlant talents émergents et pionniers du genre (mars 2019). Drôle de danse rassemble des propositions chorégraphiques où l’humour et l’étrangeté ont une place prépondérante avec 3 spectacles, dont un bal de clôture festif (mai 2019).

Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

L’Onde - Théâtre Centre d’art
8bis avenue Louis Breguet, 78140 Vélizy-Villacoublay.

Tél : 01 78 74 38 60. www.londe.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre