La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -252-Festival SPRING 2017 / Arts du cirque

UN FESTIVAL À L’ÉCHELLE DE LA GRANDE RÉGION NORMANDIE

UN FESTIVAL À L’ÉCHELLE DE LA GRANDE RÉGION NORMANDIE - Critique sortie Cirque
© Thomas Guibert Légende : Yveline Rapeau

ENTRETIEN / YVELINE RAPEAU

Publié le 17 février 2017 - N° 252

Pour la première édition du Festival SPRING portée par la plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie, Yveline Rapeau entend montrer le foisonnement du cirque contemporain, la diversité de ses croisements avec d’autres disciplines, et son développement à l’étranger.

Parmi une cinquantaine de spectacles présentés dans plus de 60 lieux à travers la Normandie, le festival compte cette année pas moins de neuf créations. Un rayonnement permis par la fusion des deux pôles nationaux des arts du cirque ?

Yveline Rapeau : Cette fusion permet en effet de développer considérablement le maillage territorial et l’ampleur artistique de Spring. J’en rêvais depuis longtemps, la refonte des régions l’a permis. En devenant le seul festival annuel de cirque contemporain à l’échelle d’une région, Spring est amené à occuper une place majeure dans le paysage de la création circassienne. J’ai tout fait pour que cette édition 2017 soit à la hauteur et qu’elle puisse montrer la grande richesse des arts du cirque. Cela notamment à travers les neuf créations du festival, qui ont été accueillies en résidence à La Brèche à Cherbourg et au Cirque-Théâtre d’Elbeuf, et les quatre parcours d’artistes consacrés au Collectif Petit Travers, à Alexander Vantournhout, à Jeanne Mordoj et à la Cie 14:20 de Raphaël Navarro.

Vous confiez l’ouverture du festival à Johann Le Guillerm, artiste reconnu sur la scène internationale. Est-ce une manière d’assoir la réputation du festival ?

Y. R. : La présence de Johann Le Guillerm a pour moi une valeur symbolique très forte. S’il occupe quasiment une place de « star » dans le milieu du cirque contemporain, c’est qu’il est un artiste majeur. Un créateur de mondes comme il en existe peu. Depuis sa première création, il a en effet su développer une écriture, une présence au plateau et un langage plastique très singuliers. Johann Le Guillerm a donc toute sa place dans l’histoire que je souhaite raconter à travers ma programmation : celle d’une génération d’artistes qui fait cirque de tout avec une inventivité incroyable.

« Je souhaite raconter l’histoire d’une génération d’artistes qui fait cirque de tout. »

Dans Le Pas Grand-Chose, sa nouvelle création qu’il présentera lors du festival après sa pièce mythique Secret (2003), Johann Le Guillerm réalise un tournant dans son parcours en prenant pour la première fois la parole sur scène. Parmi les artistes que vous programmez, il n’est pas le seul à avoir recours aux mots.

Y. R. : J’ai voulu montrer la diversité des croisements qui nourrissent le cirque depuis une quinzaine d’années. Si la danse, la performance ou encore les arts visuels ont souvent donné lieu à d’heureux résultats, la rencontre entre cirque et théâtre a tardé à porter ses fruits. C’est seulement récemment que des formes hybrides intéressantes ont commencé à apparaître, que je mettrai en lumière en 2018. Dès cette année, plusieurs projets portent les prémisses de cette orientation. Le Pas Grand-Chose de Johann Le Guillerm bien sûr, et Grande de Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel, dont la création a eu lieu au Cirque-Théâtre d’Elbeuf en novembre 2016 et que nous reprenons pendant Spring. Eux aussi sont des artistes que j’accompagne depuis le début, et Grande est un spectacle magnifique, qui procure une joie pure. Je pourrais le voir tous les jours !

Autre axe important de SPRING : un focus sur les lauréats CircusNext, plateforme de  collaboration d’organisations culturelles dédiées aux arts du cirque. En quoi cette ouverture est-elle importante pour le cirque contemporain ?

Y. R. : Le cirque contemporain a longtemps été une spécialité franco-française. Mais un peu partout en Europe et ailleurs, des artistes pratiquent maintenant le cirque, et des structures ainsi que des festivals se développent. Je suis pour cela très heureuse de programmer cette année plusieurs spectacles du Belge Alexander Vantournhout, Somos de la compagnie colombienne El Nucleo, la dernière création de l’Espagnol Jordi Kerol ou encore Halka du Groupe Acrobatique de Tanger, dont nous avons accompagné la création. Pour ne pas stagner, il est vital que le cirque français s’ouvre à des artistes d’ailleurs.

 

Propos recueillis par Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Festival Spring
du Jeudi 9 mars 2017 au Vendredi 14 avril 2017

Normandie, France

Festival organisé par la Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie / La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d'Elbeuf. Tél : 02 33 88 43 73.  www.festival-spring.eu


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant