La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Douglas Boyd

Douglas Boyd - Critique sortie Classique / Opéra Paris Théâtre des Champs-Élysées
Le chef écossais Douglas Boyd à trois reprises en concert ce mois-ci à Paris à la tête de son Orchestre de Chambre de Paris. © J.B. Millot

PARIS / ORCHESTRE DE CHAMBRE

Publié le 18 décembre 2016 - N° 250

Retour sur les scènes parisiennes du directeur musical de l’Orchestre de Chambre de Paris.

« J’ai toujours l’impression de vivre une « lune de miel » ! Nous sommes dans une phase de renouvellement, de vitalité » explique le chef écossais. Désormais bien installé dans son rôle de boss de la formation parisienne (il a pris son poste en septembre 2015) et dans sa « nouvelle » ville qu’il connait en réalité depuis ses études auprès du grand hautboïste français Maurice Bourgue, Douglas Boyd dirige trois programmes différents et contrastés ce mois-ci. Avec Steven Isserlis en soliste du Concerto pour violoncelle n°1 de Saint-Saëns, il dirigera d’abord (le 10 janvier) un concert à dominante française partagé entre Dutilleux (Mystère de l’instant), Ravel (Le Tombeau de Couperin) et Haydn (la très parisienne Symphonie n°83 « La Poule »). Deux programmes reflètent ensuite l’intérêt de Douglas Boyd pour les arrangements, qu’il voit comme une opportunité de « porter un regard neuf  sur la manière dont un orchestre de chambre peut offrir une nouvelle vie et sa propre vision au grand répertoire symphonique » : le 29 janvier à 16h30, il réunit la Symphonie de chambre n° 1 d’Arnold Schönberg et l’arrangement que l’inventeur du Dodécaphonisme a réalisé du Chant de la terre (Das Lied von der Erde) de Mahler (avec la mezzo Bernarda Fink et le ténor Michael Schade en solistes), puis, trois jours plus tard, le Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy, le Concerto à la mémoire d’un ange de Berg (à redécouvrir dans des arrangements respectivement de la main de David Walter et Andreas Tarkmann), les Danses allemandes de Schubert transcrites par Webern et la Symphonie « Le miracle » de Haydn (le 1er février).

J. Lukas

A propos de l'événement

Douglas Boyd
du Mardi 10 janvier 2017 au Dimanche 29 janvier 2017
Théâtre des Champs-Élysées
15 Avenue Montaigne, 75008 Paris, France

Mardi 10 janvier à 20 h. Tél. 01 49 52 50 50. Places : 10 à 55 €


Cité de la musique, 221 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris. Dimanche 29 janvier à 16h30. Tél. 01 44 84 44 84. Places : 26 à 32 €


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra