La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Camping

Camping - Critique sortie Danse Pantin Centre national de la danse
Crédit : Alain Monot Légende : Jerk, de Giselle Vienne, un des spectacles dans le campement du CND.

Centre National de la Danse / Festival et pratique

La troisième édition de Camping a trouvé sa vitesse de croisière et des ports d’attache plus nombreux. C’est l’été avant l’été, un bain de rencontres et de danse sous la forme d’un vaste rassemblement à expérimenter.

Au CND, les campeurs n’ont pas qu’un seul profil : il peut s’agir d’étudiants venus d’écoles de danse, des Beaux-Arts, d’écoles d’architecture, d’universités, comme de danseurs professionnels, d’amateurs, d’enfants, de curieux ; ils peuvent venir de Paris, mais aussi de Nantes, Saint-Denis, Rio, Lausanne, Amsterdam… Dans une atmosphère de ruche, tous les espaces du Centre National de la Danse sont consacrés à la fois à la rencontre, à la pratique, à la démonstration, et au spectacle. Avec un seul mot d’ordre : dansons ! Une journée type pour un danseur-campeur à Pantin peut commencer par une classe ouverte donnée par une des 19 écoles d’art invitées, se poursuivre dans l’un des 23 workshops menés par des artistes internationaux, puis par une consultation de kinésithérapie, un passage par le centre d’information professionnelle ou par la médiathèque, et se terminer par un spectacle. Pour les amateurs, ateliers, cours de yoga géant dispensés par Mathilde Monnier, apéros, ateliers enfants, conférences, DJ set, spectacles… Les uns et les autres se croisant par ailleurs pour mieux se retrouver dans des temps collectifs.

Ouvert à tous

La trame commune pour tout ce petit monde venu camper est la prise en main des temps de pratique par des artistes jouissant d’une grande reconnaissance, faisant de ces dix jours intenses une occasion unique de se frotter à des univers, des techniques, des façons de penser très singulières, comme celles de Miguel Guttierrez, Takao Kawagushi, Gaëlle Bourges, Dominique Brun, Deborah Hay, pour ne citer qu’eux. Même chose côté spectacles : il ne faudra pas manquer Jerk de Giselle Vienne, Transaction de Mithkal Alzghair, Gilles de Robert Cantarella, ou Je me souviens de Raimund Hoghe. Agenda très serré, d’autant que les lieux se démultiplient en région parisienne. Et pour les fondus de danse de la région lyonnaise, ça se passe aux Subsistances !

 

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Camping
du Lundi 19 juin 2017 au Vendredi 30 juin 2017
Centre national de la danse
1 Rue Victor Hugo, 93500 Pantin, France

Tél. : 01 41 83 27 27.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse