La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

12ème édition du Midsummer Festival

12ème édition du Midsummer Festival - Critique sortie Classique / Opéra Condette Château d'Hardelot
Mon amant de Saint-Jean, avec Stéphanie d’Oustrac, accueilli au Château d’Hardelot. © Philippe Delval

Château d’Hardelot / festival baroque

Publié le 24 mai 2022 - N° 300

Temps fort de la saison du Château d’Hardelot, cette 12e édition du Midsummer Festival met en valeur le répertoire baroque, entre musique et théâtre.

Depuis son inauguration à l’été 2016, le théâtre élisabéthain édifié par l’architecte Andrew Todd est devenu un écrin privilégié pour le théâtre et la musique baroques. Les deux week-ends de cette 12e édition du Midsummer Festival s’organisent ainsi autour de la représentation dans ce lieu unique de trois programmes, portés par trois ensembles parmi les plus inventifs de la scène baroque. En ouverture, dans Mon Amant de Saint-Jean, Vincent Dumestre et Le Poème harmonique laissent courir le fil qui relie la chanson populaire des Années Folles à ses racines baroques inattendues. Ils prennent ici pour guide la mezzo Stéphanie d’Oustrac, qui joue ces airs populaires à la manière d’un tour de chant, entre airs de cours et café-concert (Vincent Dumestre se souvient que son aïeul Gaston Dumestre accompagnait à la guitare – ou au luth – les chanteurs du Chat noir, du Lapin agile ou de La Scala). Vincent Bouchot signe les arrangements, point de passage entre le chant et les instruments d’époque que complète la mise en scène de Marie Lambert le Bihan et les costumes de Bruno Fatalot.

Fantaisie et virtuosité

Cupid and Death, spectacle conçu par l’Ensemble Correspondances de Sébastien Daucé et créé en novembre dernier à Caen, a toute sa place dans le théâtre élisabéthain. Ce « masque » composé par Christopher Gibbons et Matthew Locke sur un livret de James Shirley, est emblématique de l’Angleterre des Stuart. L’Amour et la Mort y échangent leurs armes, semant la confusion dans le cœur des hommes. Les metteurs en scène Jos Houben et Emily Wilson font revivre cette fantaisie, satire de ces temps troublés. La troisième proposition est celle du Concert de la Loge qui confronte la virtuosité instrumentale (Julien Chauvin, direction et violon) et celle des voix (Eva Zaïcik et Adèle Charvet) chez Vivaldi. Dîner ou tea time baroques complètent, entre autres, cette programmation.

 

Jean-Guillaume Lebrun

A propos de l'événement

12e édition du Midsummer Festival
du jeudi 23 juin 2022 au samedi 2 juillet 2022
Château d'Hardelot
1 rue de la Source, 62360 Condette

Tél. : 03 21 21 73 65.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

[sibwp_form id=1]

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra