La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Cinéma - Critique

Olmo et la Mouette

Olmo et la Mouette - Critique sortie Cinéma
Olivia Corsini et Serge Nicolaï se préparent à devenir parents. © Epicentre Films

Mise en scène Petra Costa et Lea Glob

Publié le 30 août 2016

Alors qu’Olivia répète La Mouette, elle découvre qu’elle attend un enfant. Que se passe-t-il dans la tête d’une femme enceinte ? C’est une des questions auxquelles répond le film de Petra Costa et Lea Glob.

L’attente. Présente dans de nombreuses pièces de Tchekhov, elle surgit dès le début du film quand Olivia découvre qu’elle est enceinte. Pour elle, c’est l’attente des neuf mois, bien sûr, mais une attente particulière puisque dès le début, un risque important de perdre l’enfant la contraint à rester chez elle, balayant l’idéal qu’elle se faisait de sa grossesse : répéter puis jouer La Mouette le plus longtemps possible. Se révèlent alors les préoccupations intimes de la future mère, et surtout ses peurs : peur de faire une fausse couche, peur de devoir sacrifier sa carrière, peur de vieillir, peur de devenir folle… Un sentiment d’injustice aussi, lié à l’impression de « travailler » seule en portant ce bébé pourtant attendu par deux personnes (le couple), car son conjoint, Serge, qui fait partie de la même troupe qu’elle, peut continuer à jouer, lui. Qui plus est La Mouette, ironie du sort, cette pièce où elle devait incarner Arkadina, la grande comédienne vieillissante doublée d’une mère abusive, face à Nina, l’apprentie actrice. Comme chez Tchekhov, le temps impose ici une place particulière.

Entre film et documentaire

Au sein de l’appartement dans lequel Olivia reste confinée, il s’étire, prend la forme du désoeuvrement, voire de l’ennui, uniquement rythmé par les retours de Serge, le soir, ou plus exceptionnellement, par une fête entre amis, à la fin du film. Un temps étouffant qui frappe par contraste, quand Olivia sort un jour de chez elle, enfreignant les recommandations du médecin, lors d’une très jolie scène où elle est comme happée par le vertige de la rue, le bruissement des feuilles d’arbres… La frontière est parfois floue entre le film et le documentaire, d’autant que les deux réalisatrices, Petra Costa et Lea Grob, ont conservé les noms d’Olivia Corsini et de Serge Nicolaï, excellents comédiens issus du Théâtre du Soleil, et surtout se sont nourries de la véritable grossesse de l’actrice, des changements de son corps et de ses journaux intimes. Un film languide, profond et poétique qui a été récompensé par le prix du jeune jury au festival de Locarno 2015.

 Ilana Mazel

A propos de l'événement

Olmo et la Mouette


Olmo et la mouette. Un film de Petra Costa et Lea Grob. 2015. France/Danemark/Brésil/Portugal. Distribué par Epicentre Films. Avec Olivia Corsini et Serge Nicolaï. Sortie en septembre 2016.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant