La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Michel Plasson, the french lover

Michel Plasson, the french lover - Critique sortie Classique / Opéra Paris Opéra Bastille
DR

GROS PLAN / OPERA BASTILLE

Publié le 25 février 2015 - N° 230

Retour par la grande porte, celle de la plus prestigieuse scène lyrique hexagonale, du chef qui a le plus œuvré pour la musique française.

On avait un peu perdu la trace du grand chef français, défenseur héroïque et obsessionnel de notre répertoire national, depuis son départ de Toulouse en 2003 où il régna en grand patron du Capitole pendant 35 ans. Michel Plasson, à 80 ans passés, réapparaît pour deux nouvelles productions à l’Opéra de Paris. C’est naturellement en terres de musique française qu’il signe ce retour en forme de revanche ou de consolation, pour celui, né à Montmartre, qui aura été tenu presque tout au long de sa carrière à l’écart du podium des grandes phalanges parisiennes. Son travail de défricheur de la musique française a commencé au début des années 70 « du constat de la faible présence de la musique française dans le monde et de l’absence de curiosité des français pour leur musique. Les Français sont, à juste titre, très soucieux de préserver leur patrimoine dans le domaine de la peinture, de la poésie ou du théâtre mais la musique occupe en France une place différente et plus modeste » nous confiait-il y a quelques années.

Deux nouvelles productions

A l’Opéra Bastille, il signera la direction musicale de deux nouvelles productions : une relative rareté, Le Cid de Massenet, ouvrage d’un compositeur fasciné par la langue de Corneille, dont la création eut lieu à l’Opéra de Paris en 1885. Charles Roubaud en signera la mise en scène et la distribution idéale rassemblera Roberto Alagna, Sonia Ganassi, Paul Gay et Annick Massis. C’est ensuite à un monument de l’opéra français, qu’il connaît par cœur de la première à la dernière note, que Michel Plasson se consacrera avec le Faust de Gounod. Autre compositeur poussé à son plus haut niveau d’inspiration  à travers une vénération pour un auteur – Goethe -, dont la lecture accompagna toute sa jeunesse. Acclamé dès sa création à Paris, choisi peu après par le Metropolitan de New York pour son inauguration en 1882, Faust est un rendez-vous de référence pour les plus grands chanteurs, ici Piotr Beczala et Krassimira Stoyanova dans le rôle des deux amants légendaires. « J’ai envie de montrer au public que Faust est un opéra fantastique » déclare le jeune metteur en scène Jean-Romain Vesperini, qui connaît bien l’ouvrage pour avoir été l’assistant de Jean-Louis Martinoty dans la mise en scène réalisée en octobre 2011, déjà à l’Opéra Bastille…

J. Lukas

A propos de l'événement

Michel Plasson, the french lover
du Lundi 2 mars 2015 au Mardi 21 avril 2015
Opéra Bastille
Place de la Bastille, 75012 Paris

Faust : du 2 au 28 mars. Le Cid : du 27 mars au 21 avril. Tél. : 08 92 89 90 90.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra