La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Gaël Darchen

Dans Sans objet, en guise de nouveau danseur, Aurélien Bory propulse sur scène un gigantesque robot polyarticulé issu de l'industrie automobile. Une proposition singulière et frappante autour de la question de la technique.

Publié le 10 décembre 2007

Voix solistes, chœur et orchestre

Reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes français des voix d’enfants, Gaël Darchen dirige la Grande Messe en Ut Mineur de Mozart.

En 1999, il devient Directeur de la Maîtrise des Hauts-de-Seine et propulse la formation au meilleur niveau en lui ouvrant les portes de l’Opéra National de Paris. Avec ses juvéniles troupes vocales rejointes par l’Ensemble Instrumental des Hauts-de-Seine, Gaël Darchen dirige aujourd’hui la Grande Messe en Ut Mineur de Mozart, partition de 1782-1783, marquant le sommet absolu (avec le Requiem) de son œuvre religieuse. Par un étrange hasard, la Grande Messe  restera, elle aussi, inachevée. À chaque mesure, le génie est là, délivrant une musique surnaturelle, profondément habitée par la foi et l’amour, ou peut-être plus encore par la foi en l’amour… L’amour de la musique de Bach dans laquelle il plonge avec fascination à cette époque, et celui de sa femme Constance qu’il vient d’épouser, qu’il aime follement et à laquelle il offre la partie de première soprano. Car c’est d’abord en nous parlant d’amour que Mozart nous parle de Dieu… Avec les excellentes voix solistes de Marie Devellereau et Marie-Noëlle Cros (sopranos), Patrick Garayt (ténor) et Jean-Louis Serre (baryton-basse).
J. Lukas


Mardi 18 décembre à 21 h au Théâtre Jean Vilar de Suresnes (92). Tél. 01 46 97 98 10. Places : 20 €.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra