La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Christophe Mirambeau met en scène « Normandie » de Paul Misraki, interprété par Les Frivolités Parisiennes

Christophe Mirambeau met en scène « Normandie » de Paul Misraki, interprété par Les Frivolités Parisiennes - Critique sortie Classique / Opéra Compiègne Théâtre Impérial de Compiègne
Le compositeur Paul Misraki (1908-1998), compositeur pluriel, des chansons pour Ray Ventura et ses Collégiens à la musique pour le cinéma pour Godard ou Orson Welles.

COMPIEGNE / PARIS / NOUVELLE PRODUCTION

Publié le 24 janvier 2019 - N° 273

Nouvelle production aux allures de recréation d’une comédie musicale d’avant-guerre de Paul Misraki.

Cette rafraîchissante production marquera l’un des temps forts de la saison en cours du Théâtre Impérial de Compiègne, nouvelle place forte de l’art lyrique en région Hauts-de-France. Elle nous ramène, en compagnie de l’ensemble en résidence Les Frivolités Parisiennes dirigé par Patrick Laviosa, dans l’atmosphère sous influence swing du Paris des années 1930. Cette grande fantaisie dont les tubes sont célèbres sans parfois qu’on en connaisse la source (dont « Ça vaut mieux que d’attraper la scarlatine ») a été créée en octobre 1936 aux Bouffes-Parisiens. Le titre de l’ouvrage fait référence au paquebot Le Normandie, mythique et luxueux paquebot qui marqua son époque et dont Paul Misraki et ses librettistes ont fait le théâtre de leur joyeuse intrigue, où les troubles de son temps affleurent souvent.

Insouciance et avant-guerre

« Normandie est bien plus qu’une simple comédie musicale : elle est un miroir historique, un résumé, sur le mode joyeux, de l’humeur d’une époque, celle du Front Populaire, période où s’éveille plus fortement encore la conscience politique de la population, où les criantes inégalités sociales sont perçues avec plus d’acuité encore. Et Normandie se fait le reflet de cette société en profonde mutation. Ses situations et répliques semblent comme l’écho de notre actualité, de nos espoirs et de nos craintes – un écho dissimulé sous le masque du rire et de la fantaisie. » souligne le metteur en scène Christophe Mirambeau.

Jean Lukas

A propos de l'événement

Christophe Mirambeau met en scène « Normandie » de Paul Misraki, interprété par Les Frivolités Parisiennes
du Jeudi 7 février 2019 au Jeudi 7 février 2019
Théâtre Impérial de Compiègne
3 rue Othenin, 60200 Compiègne

à 20h30. Tél : 03 44 40 17 10.


La Nouvelle Ève – Paris, 25 Rue Pierre Fontaine, 75009 Paris. Lundi 11 et mardi 12 février à 20h. Tel. 01 48 74 69 25.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra