Théâtre - Critique

Anne-Marie Lazarini porte à la scène « L’Os à Moelle » de Pierre Dac, une partition délicieusement revigorante

Anne-Marie Lazarini porte à la scène « L’Os à Moelle » de Pierre Dac, une partition délicieusement revigorante - Critique sortie Théâtre Paris Artistic Théâtre


Artistic Théâtre

Comme cette vague loufoque est revigorante ! L’intelligence et l’humour de Pierre Dac, qu’Anne-Marie Lazarini et les siens font entendre avec un savoir-faire subtil pétri de tendresse et d’admiration, nous réconfortent et nous réjouissent. Pierre Dac : si le nom est très connu, sa voix, sa parole, ses écrits si absurdes et si drôles le sont moins. Voilà pourquoi ce spectacle est l’un de ceux que l’on est heureux de conseiller à ses amis, d’autant qu’ici les mots vivent, se répondent, circulent et résonnent pleinement, en une partition au rythme alerte et enjoué, staccato ou legato, jouant de fins contrastes, oscillant entre l’absurde le plus délirant  – ah les recettes de Tante Abri ! – et l’humour affûté, résistant à l’ignominie en se parant d’une immuable et joyeuse élégance, malgré le désespoir qui a pu étreindre le « roi des loufoques« . Avec ses quatre pages d’un classicisme des plus sérieux, riches de ses éditos, ses reportages, ses petites annonces, sa rubrique culinaire, ses conseils pratiques, maximes et autres pensées, L’Os à Moelle obtint dès sa publication le 13 mai 1938 un succès considérable. Son dernier numéro, paru sur deux pages le 7 juin 1940, précéda d’une semaine l’entrée des Allemands dans Paris. Contraint à la fuite, en tant qu’accusateur du régime et que juif, Pierre Dac ne peut en toute logique que constater : « Il est bien connu que l’os à moelle se décompose au contact du vert de gris ». Rappelons qu’ensuite il fut l’une des voix de Radio Londres en guerre contre Pétain, Hitler et tous les collabos, dont Philippe Henriot, secrétaire d’État à l’Information et à la Propagande très actif sur Radio Paris.

Une voix résistante d’une classe folle

Sobre, efficace, structurée par le déploiement des unes du journal, la scénographie accompagne avec délicatesse l’écoute de cette voix résistante, adepte d’un délicieux non-sens mais aussi fortement ancrée dans la réalité de l’époque. Afin de révéler davantage la portée civique et politique des mots, de laisser voir malgré des sommets de dérision le tragique et le naufrage d’une humanité qui s’enfonce dans l’abîme, Anne-Marie Lazarini glisse judicieusement quelques rappels historiques, aussitôt suivis de chansons. Ici c’est le sourire – et parfois même l’éclat de rire – qui priment, malgré les alarmes. Un sourire d’une classe folle, qui résonne comme une autodéfense courageuse et lumineuse alors que prospère massivement le régime collaborationniste et autoritaire de Pétain. Signe particulier d’Adolf Hitler : « Tend toujours la main, comme pour voir s’il pleut ». Sans oublier qu’il n’a toujours pas payé son abonnement à L’Os à Moelle… Anne-Marie Lazarini et les siens l’éclairent et le partagent brillamment, tendrement, ce sourire d’un loufoque qui s’oppose au défaitisme, aux haineux rabougris. Cédric Colas, Michel Ouimet et Emmanuelle Galabru portent la partition de manière impeccable, nette et précise. Au-delà de l’absurde délectable : « Il vaut mieux qu’il pleuve aujourd’hui plutôt qu’un jour où il fait beau. », les mots résonnent, parfois même font écho à notre actualité désespérante, qui aurait sans doute fort inspiré Pierre Dac. Un tel humour intemporel est un régal. Foncez à l’Artistic !

Agnès Santi

A propos de l'événement


L’Os à Moelle
du lundi 26 février 2024 au dimanche 31 mars 2024
Artistic Théâtre
45bis rue Richard Lenoir, 75011 Paris

mercredi à 19h30, jeudi à 20h45, vendredi à 19h, samedi à 15h et dimanche à 17h30. Tél : 01 43 56 38 32. Durée : 1h.


A lire aussi sur La Terrasse

  • Théâtre - Critique

Patrick Pineau crée « Le Mandat » de Nicolaï Erdman, un tourbillon de vitalité et de rire

Après Le Suicidé, Patrick Pineau revient au [...]

Du mercredi 6 mars 2024 au 16 mars 2024
  • Théâtre - Critique

Reprise de « Dispak Dispac’h » de Patricia Allio, en défense des droits des migrants

Après avoir été programmé lors du dernier [...]

Du jeudi 21 mars 2024 au 29 mars 2024
  • Théâtre - Entretien

Isabelle Lafon revient à La Colline avec « Cavalières » : une création éminemment personnelle

Familière de La Colline, Isabelle Lafon y [...]

Du mardi 5 mars 2024 au 31 mars 2024