Jazz / Musiques - Gros Plan

Liz McComb « Merry Christmas »

Immense voix du Gospel, Liz McComb chante Noël. © Sylvio Testa

PARIS / EGLISE SAINT-SULPICE / GOSPEL

La plus célèbre des chanteuses de gospel en France, Liz McComb, revient avec un album entièrement consacré à l’esprit de Noël.

Si le « Christmas Album » est devenu aux Etats-Unis une sorte de routine commerciale à laquelle se sont pliés des artistes aussi disparates que James Brown, Diana Krall, Mariah Carey ou les Beach Boys, pour une personnalité comme Liz McComb, qui évolue dans l’univers du sacré depuis l’enfance, dont le chant s’est forgé dans l’assimilation de l’héritage du gospel, célébrer en musique le mystère de la Nativité peut sembler une évidence. Elle a pourtant longtemps résisté à cette idée. Fille d’une pasteure de Cleveland (Ohio), sixième d’une famille de sept enfants, Liz McComb a chanté dès son plus jeune âge dans les chœurs gospel et fait ses débuts au sein d’un trio vocal, The Daughters of Zion, qui se produisait dans les églises de la communauté africaine-américaine. Les negro-spirituals qui évoquent la naissance de Jésus font partie de son répertoire de longue date, et comme Louis Armstrong ou Mahalia Jackson, elle y est constamment revenue au fil de sa carrière. En citoyenne du monde qu’elle est devenue au fil des décennies, Liz McComb mêle toutefois ce répertoire à des chants traditionnels empruntés à différentes cultures, de l’Angleterre (« We Wish You a Merry Christmas ») à la Lorraine (« Il est né le divin enfant »), de Porto Rico (« Feliz Navidad ») à l’Autriche (« Stille Nacht »), en passant par différents airs repris à la culture populaire américaine dans son ensemble, dans un geste œcuménique qui embrasse les cultures et s’affirme comme une manière de célébrer la paix entre les hommes.

De Bethléem à Saint-Sulpice

L’idée de ce projet est née en 1999, lorsqu’à la veille du nouveau millénaire, Liz McComb fut invitée à chanter à Bethléem, au pied de l’église de la Nativité, choisie par l’Unesco pour représenter les Etats-Unis en ce moment symbolique. Liz McComb était accompagnée dans ce voyage en forme de pèlerinage par sa propre mère, Fannie McComb, et deux de ses sœurs qui sont aussi ses choristes. Elles visitèrent les lieux saints et au cours de leur séjour, la mère se mit à suggérer à la fille d’enregistrer un album de chants de Noël. Décédée en 2012, Fannie McComb n’aura pas vu l’avènement de ce disque, mais il est fidèle à ce qu’elle avait pu en imaginer au plan spirituel : sa fille y interprète un florilège de chansons avec la ferveur qui est la sienne, sans emphase, d’une voix assurée qui sait se faire céleste, alliant la simplicité à l’authenticité. C’est sous les voûtes de l’église Saint-Sulpice de Paris, entre pierre et vitrail, que l’artiste, s’accompagnant comme à son habitude au piano, donnera la primeur des treize chansons qui composent ce treizième album enregistré avec des musiciens qui lui sont fidèles, tel l’organiste Harold Johnson. Un lieu et un temps dans lesquels ses interprétations devraient se charger d’une émotion toute particulière tant on sait que Liz McComb met d’intensité et de générosité à chanter pour créer la communion avec son auditoire.

Vincent Bessières

A propos de l'événement

Liz McComb « Merry Christmas »
du Vendredi 8 décembre 2017 au Samedi 9 décembre 2017
Eglise Saint-Sulpice de Paris
2 Rue Palatine, 75006 Paris, France

Tel. 06 70 80 10 00. Places : de 22 à 58 €.


Mots-clefs :,

A lire aussi sur La Terrasse

Jazz / Musiques - Gros Plan

Place au jazz

Au mois de novembre, la Ville d’Antony fait [...]

Place au jazz : En savoir plus
Jazz / Musiques - Agenda

Fred Hersch

Trois concerts en France, dont deux à Paris [...]

Fred Hersch : En savoir plus