Danse - Entretien /Avignon Off 2021

TumulTe de Bruno Pradet



Les Hivernales / chor. Bruno Pradet

Quelle est la genèse de TumulTe ?

Bruno Pradet : Je voulais faire état de ma perception du monde, que je trouve très tumultueux et bruyant depuis quelques années. Aussi, j’avais, depuis longtemps, très envie de travailler autour de chants baroques, qui me fascinent totalement, surtout les voix hautes comme celle de Cécilia Bartoli. Mon idée était de confronter ces chants et les grandes thématiques de l’Opéra à des choses plus actuelles.

Vous avez créé une bande-son originale pour cette pièce. Quel a été le processus de création ?

B. P.: Cette composition sonore est née d’improvisations avec des musiciens rock, deux chanteurs lyriques et les danseurs, qui ont créé ensemble au plateau. Nous nous sommes appuyés sur des airs baroques qui ont traversé les siècles : Porpora, Vivaldi, Monteverdi et Pergolèse, pour fabriquer un mélange de styles très puissants. La pièce commence par une voix baroque a cappella et se finit sur du rock ! Je me suis rendu compte que le baroque est assez proche des musiques pulsées électro, que j’apprécie beaucoup. Elles prennent une ampleur renversante lorsqu’elles sont associées.

« L’énergie et le rythme lient les danseurs entre eux et les portent. »

Comment la danse s’y déploie-t-elle ?

B. P.: Le travail que j’ai mené est très physique, il vient des tripes et est ancré dans le sol. Même si c’est une pièce de groupe, comme mes deux précédents spectacles, j’ai voulu mettre en lumière l’individu, pour faire ressortir le tumulte intérieur de chacun. J’étais très curieux de la manière dont les danseurs pouvaient s’emparer de cette musique ! Au final l’énergie et le rythme lient les danseurs entre eux et les portent, quels que soient leurs mouvements.

 Propos recueillis par Belinda Mathieu

A propos de l'événement


TumulTe de Bruno Pradet
du Samedi 10 juillet 2021 au Mardi 20 juillet 2021

18 rue Guillaume Puy, 84000 Avignon

à 20H, relâche le 15. Tél. : 04 90 82 33 12.


Durée : 1h10.


A lire aussi sur La Terrasse

  • Théâtre - Gros Plan

Le Festival d’Alba 2021

Le village fortifié d’Alba-la-Romaine, son [...]

  • Théâtre - Gros Plan

Isabella Rossellini et le fantôme de Darwin

À l’occasion de l’exposition Les Origines du [...]

  • Théâtre - Critique

Françoise Sagan, Chroniques 1954-2003

Anne-Marie Lazarini et ses fidèles complices [...]