La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Terabak de Kyiv

Terabak de Kyiv - Critique sortie Théâtre Paris Le Monfort Théâtre
Un cabaret festif orchestré par Stéphane Ricordel et les Dakh Daughters. © Christophe Raynaud de Lage

Reprise / Le Monfort Théâtre / de Stéphane Ricordel et les Dakh Daughters / mes Stéphane Ricordel

Publié le 23 novembre 2017 - N° 260

Stéphane Ricordel et les Dakh Daughters signent un cabaret entremêlant musique, numéros de cirque et de magie. Un spectacle aux accents festifs, proposé l’an dernier au Monfort et repris à l’occasion des fêtes de fin d’année.    

On n’est pas au bord du Dniepr, à Kiev, mais à l’entrée du parc Georges-Brassens, dans le quinzième arrondissement de Paris. Et pourtant, tout peut commencer par un bol de bortsch, ou une assiette de tapas slaves. Les tables et les bancs disposés au sein de l’Espace chapiteau du Monfort Théâtre se remplissent. Bientôt, Ruslana Khazipova, Tanya Havrylyuk, Solomia Melny, Anna Nikitina, Natalia Halanevych et Zo, des Dakh Daughters, se lanceront dans un des morceaux qui, tout au long de la soirée, serviront de fil rouge à Terabak de Kyiv, spectacle conçu par Stéphane Ricordel en complicité avec les chanteuses-musiciennes-comédiennes ukrainiennes. Les Dakh Daughters, c’est un groupe de filles fondé, à Kiev, en 2012. Le public français a pu notamment les découvrir au Monfort Théâtre l’an dernier à l’occasion de la présentation de ce cabaret, ou au Off d’Avignon en 2015… Vêtues de noir, les visages peints en blanc et les lèvres en rouge vif, elles électrisent de leur musique (issue du punk, du rap, du rock, mais aussi des airs traditionnels de leur pays) ce cabaret métissé qui sert également de cadre à d’excellents numéros de cirque et de magie.

Trampoline, cadre aérien, mât chinois…

Monsieur Loyal de la soirée, le magicien Yann Frisch est chargé de faire le lien entre les différents artistes prenant part au spectacle. Il le fait sur un ton humoristique qui, disons-le, n’atteint pas toujours sa cible. Mais une fois un jeu de cartes en mains, le champion du monde de magie close-up 2012 se révèle étonnant. Le public, bien sûr, est mis à contribution. Yann Frisch se joue des couleurs, des figures, des numéros, et sort victorieux des challenges qu’il se lance. Dans un autre registre, les Argentins Josefina Castro Pereyra et Daniel Ortiz sont tout aussi remarquables. Ils présentent un duo de cadre aérien à l’occasion duquel voltige et prise de risque se font sensualité. Allégories des rapprochements et des divisions qui voient le jour au sein des relations de couple, leurs corps à corps, leurs balancements, leurs envolées sont d’une grâce vertigineuse. Benoît Carpe (au monocycle sur trampoline), Oscar Nova de la Fuente (aux sangles), Julieta Martin (au mât chinois) et Mathias Pilet (acrobatie) apportent eux aussi leur pierre à l’édifice de cette suite de propositions virtuoses. C’est un très beau groupe d’artistes que présente ce Terabak de Kyiv. Des artistes qui, dès les saluts passés, invitent les spectateurs à improviser en leur compagnie quelques pas de danse. Pour que la fête continue.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Terabak de Kyiv
du Jeudi 28 décembre 2017 au Samedi 13 janvier 2018
Le Monfort Théâtre
106 Rue Brancion, 75015 Paris, France

à 20h30, relâche les 1er, 2, 7 et 8 janvier 2018. Tél : 01 56 08 33 88. Durée : 1h30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre