sur LA TERRASSE : Théâtre - Critique

Prison possession

Dans un seul en scène d’une belle sobriété, François Cervantes témoigne de son expérience avec des détenus. Avec Erik Ferdinand en particulier, avec qui il a entretenu une longue correspondance. Et dont il se fait maintenant le passeur.