sur LA TERRASSE : Théâtre - Critique

Ore et Ouz

Adel Hakim met en scène Ore, de Gabriel Calderón, en alternance (même décor et mêmes acteurs) avec Ouz, dirigé par le jeune Uruguayen : un dyptique tonitruant, tonique, insolent et provocateur !