sur LA TERRASSE : Danse - Critique

Nervures

Solidité, fragilité : c’est entre ces deux pôles que navigue Fabrice Lambert, tout entier à son solo. En fait, un duo qui ne dit pas son nom.