sur LA TERRASSE : Théâtre - Critique

Ma mère qui chantait sur un phare

Ma mère qui chantait sur un phare court derrière une femme nue, qui part à la dérive sur la mer, debout, chantant son désespoir à la cime d’un phare chancelant.