sur LA TERRASSE : Théâtre - Critique

L’oral et Hardi

Du cœur et de la joie entre un acteur burlesque et son public amusé. Jacques Bonnaffé, lettré au souffle facétieux, verse dans la mise en résonance des sens cachés de la langue à travers le frottement sonore des mots de Verheggen.