sur LA TERRASSE : Théâtre - Critique

Le Canard sauvage

Après Peer Gynt, Les Revenants, Brand, Une Maison de poupée et Rosmersholm, Stéphane Braunschweig revient à Ibsen. Il nous offre une très grande mise en scène du Canard sauvage, intense, pimentée d’ironie, nuancée et profonde.