sur LA TERRASSE : Théâtre - Critique

La Double Mort de l’Horloger

Dans des décors somptueux et avec d’impeccables comédiens, André Engel crée deux pièces d’Ödön von Horváth. Malgré des moments saisissants, l’ensemble ne captive pas.