sur LA TERRASSE : Théâtre - Critique

Gros-câlin

Jean-Quentin Châtelain porte avec tendresse et finesse la drôlerie poignante du premier roman d’Emile Ajar, alias Romain Gary. Un pur plaisir.