sur LA TERRASSE : Cirque - Critique

Géométrie de caoutchouc

Après le robot ultra-moderne de Sans Objet, c’est un chapiteau de cirque, dans ce qu’il a de plus traditionnel, qui se trouve au centre de Géométrie de Caoutchouc d’Aurélien Bory. Huit personnages chancellent dans sa matière flasque et indomptable. Un échantillon d’humanité fragile qui doit parvenir à survivre sans jamais prendre pied.