sur LA TERRASSE : Théâtre - Critique

Diane Self Portrait de Fabrice Melquiot, mise en scène de Paul Desveaux

Après Jackson Pollock (Pollock, 2009) puis Janis Joplin (Pearl, 2013), le metteur en scène Paul Desveaux clôt sa trilogie américaine en créant Diane Self Portrait autour de la figure de Diane Arbus. Une mise en scène épurée et soignée qui peine à restituer l’originalité transgressive de la photographe américaine.