sur LA TERRASSE : Danse - Critique

De Marfim e carne – as estátuas também sofrem

D’Ivoire et de chair - les statues souffrent aussi est la nouvelle création de Marlene Monteiro Freitas. Une pièce à haute teneur en questionnements, qui crée une représentation du corps bien tranchée et hors de tout modèle.