sur LA TERRASSE : Danse - Critique

Dança doente

Après Matadouro, De repente fica tudo preto de gente et Batucada, inspirés de l’histoire et de la tradition du Brésil, c’est aujourd’hui du côté du Japon que se tourne Marcelo Evelin qui invente un fascinant processus de transformation hanté par la maladie et la mort.