Théâtre

D’autres mondes de Frédéric Sonntag



de et mes Frédéric Sonntag

Pendant que vous, lecteur de La Terrasse, êtes en train de lire cette critique, peut-être qu’un autre vous, indifférent au théâtre, rédige une note à l’intention de son supérieur hiérarchique ou enfourche son vélo pour chercher son enfant à l’école. Et si ces différentes réalités n’étaient pas alternatives mais simultanées, coexistant au même moment dans des mondes parallèles ? Pure science-fiction ? Pas seulement ! Car depuis plusieurs décennies, les mondes multiples sont également théorisés en physique quantique, bouleversant notre conception traditionnelle et linéaire du temps, tout comme les mondes intérieurs de la mémoire ré-interrogent notre rapport au réel. Fasciné par le motif des mondes parallèles, Frédéric Sonntag en a fait une pièce de théâtre. Un pari risqué tant la complexité du sujet pouvait sembler peu soluble sur scène. Mais comme le précise avec dérision le premier personnage à faire son entrée en scène, un physicien spécialiste des particules élémentaires, pas besoin de tout comprendre, l’imagination suffit ! Loin de sombrer dans l’écueil du didactisme, l’auteur et metteur en scène réussit à rendre le sujet accessible par son inventivité théâtrale. Porté par une troupe de comédiens aussi investis que remarquables, il multiplie, souvent avec humour, les formes, passant de la conférence aux biographies intercalant vraies images d’archives et faux documents, d’interviews intimistes à la reconstitution d’un plateau enfumé d’Apostrophes dans les années 70 – une scène hilarante !

Un sujet autant qu’une dramaturgie

Les personnages principaux, au nombre de quatre, un physicien et un écrivain soviétique dans les années soixante, leurs enfants (un musicien et une futurologue) en 2014, conçoivent chacun des réalités alternatives, dans le domaine des arts ou de la science, et ont chacun des liens avec les autres, même s’ils ne se connaissent pas. Avec intelligence, Frédéric Sonntag a fait des mondes parallèles autant un sujet qu’une dramaturgie. C’est ainsi qu’à un peu plus de la moitié de la pièce, il fait rejouer aux comédiens certaines scènes, dans une autre version. Le principe est ludique et permet de créer l’effet de superposition voulu, renforcé par la musique et les lumières. Qu’importe si le propos devient parfois trop touffu, abordant également la climatologie ou la futurologie, qu’importe si l’esthétique de la mise en scène flirte avec celle de Julien Gosselin dans Les Particules élémentaires, Frédéric Sonntag livre un spectacle de grande ampleur, ambitieux et maîtrisé, qui remet en cause nos certitudes sur le temps, la réalité, la mémoire et le cosmos. Troublant !

Isabelle Stibbe

A propos de l'événement


D’autres mondes
du Mardi 22 septembre 2020 au Vendredi 9 octobre 2020

10 place Jean-Jaurès, 93100 Montreuil.

Du mardi au vendredi à 20h, samedi à 18h. Relâche les dimanches et lundis. Tél. : 01 48 70 48 90. Durée : environ 2h20.


Tournée : Théâtre-Sénart, scène nationale (77) du 5 au 7 novembre 2020 ; La Snat61, scène nationale Alençon / Flers / Mortagne-au-Perche (61) les 16 et 17 novembre 2020 ; Points communs – nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise / Val d’Oise (95) les 21 et 22 janvier 2020 ; le Grand R, scène nationale de La Roche-sur-Yon (85) les 26 et 27 janvier 2021.


A lire aussi sur La Terrasse

  • Théâtre - Critique

Ne pas finir comme Roméo et Juliette de Samuel Hercule et Métilde Weyergans

Mélancolique, poétique, politique… Pour leur [...]

  • Théâtre - Entretien

Catarina ou la beauté de tuer des fascistes et Chœur des amants de Tiago Rodrigues

En programmant en même temps sa nouvelle [...]

  • Théâtre - Tribune

Ne condamnons pas les théâtres !

Couvre-feu dès 21h en Ile-de-France et dans [...]