Danse - Gros Plan

to come (extended)

Crédit : Jens Sethzman Légende : to come (extended) de Mette Ingvartsen.

Centre Georges Pompidou / Chor. Mette Ingvartsen

Mette Ingvartsen poursuit son interrogation sur le formatage de nos modes de jouissance et les représentations du plaisir.

to come (extended) est la version « augmentée » d’une pièce créée en 2005 pour cinq interprètes. À l’époque, il s’agissait pour Mette Ingvartsen de travailler sur les représentations du corps, de la sexualité et de la manière de connecter les corps entre eux. Déjà, elle s’interrogeait sur l’idée d’un danseur neutre, devenu signe corporel, qui se heurterait aux symptômes d’une époque. Dans cette nouvelle version, douze ans se sont écoulés. Avec Internet et l’explosion des réseaux sociaux, l’espace privé est devenu extrêmement poreux. Jamais le corps humain n’a été autant exposé : cinéma, télévision, pub, et finalement vulgarisation du porno, comme si voir ne suffisait plus. Comme si cette multiplication venait compenser une perte. Perte de créance et perte de sens, parce qu’à la fin, à force de le surexposer, le corps semble déréalisé.

Les ressorts fantasmatiques du capitalisme

C’est pourquoi to come (extended) réfléchit sur les temporalités à l’œuvre dans le pornographique, soit le cycle « montée / jouissance / redescente ». Mais Mette Ingvartsen fait un parallèle entre l’économie libidinale et l’économie de marché et ses nouveaux mécanismes, plus subliminaux, plus personnalisés.  Conçue en trois parties, la pièce dissocie les motifs « fête / acte sexuel / orgasme » pour mieux les observer. Dans une performance qui perturbe littéralement les ordres érotiques, un groupe de quinze artistes interroge la notion de liberté sexuelle et s’unit dans un ballet dionysiaque. Les poses pornographiques sont soumises à un traitement chorégraphique fait de pauses, d’accélérations, de ralentis. En se fondant dans une formation de groupe, en recouvrant les corps de combinaisons bleues rendant indiscernables les genres, il s’agit de révéler les enjeux politiques et sociaux qui modèlent, à notre insu, nos représentations les plus intimes.

Agnès Izrine

A propos de l'événement

to come (extended)
du Jeudi 5 octobre 2017 au Samedi 25 novembre 2017
Centre Georges Pompidou
Place Georges-Pompidou, 75004 Paris, France

Du 5 au 8 octobre. Jeu. et ven. à 20h30, sam. et dim. à 17h00. Tél. 01 44 78 12 33. Durée : 1h05. Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris.


 


Egalement : Du 9 au 11 novembre au TNB de Rennes dans le cadre du Festival Mettre en Scène, le 25 novembre au Phénix de Valenciennes dans le cadre de NEXT festival.


Mots-clefs :, ,

A lire aussi sur La Terrasse

Danse - Entretien / Anne Nguyen

Kata

« Le break comme art martial contemporain » : [...]

Kata : En savoir plus