Théâtre - Critique

région
Scène nationale de Tarbes Pyrénées / texte et mes Bérangère Jannelle

Melancholia Europea (une enquête démocratique)

Publié le 2 février 2017 - N° 251

Des désastres d’hier aux incertitudes de demain, l’auteure et metteure en scène Bérangère Jannelle se lance dans une enquête sur les conditions d’avènement des régimes fascistes. Une proposition théâtrale inégale de laquelle se détache la puissance d’un propos.

Melancholia Europea (une enquête démocratique) de Bérangère Jannelle.
Crédit : Jean-Louis Fernandez
Melancholia Europea (une enquête démocratique) de Bérangère Jannelle. Crédit : Jean-Louis Fernandez

Ils font mine de vaquer à de petites tâches. Se lèvent, se déplacent, trient, rangent, placardent, consultent des dossiers et des documents. Ils entrent, il sortent, reviennent à leur place, continuent de mimer, souvent maladroitement, ces activités de bureau. Tout cela pendant que les spectateurs s’installent face au décor de « salle de rédaction » élaboré par le scénographe Alban Ho Van. Car les cinq comédien-ne-s prenant part à la nouvelle création de l’auteure et metteure en scène Bérangère Jannelle (Noémie Carcaud, Pierre-Felix Gravière, Sophie Neveu, Rodolphe Poulain et Bachir Tlili, accompagnés par le compositeur Jean Damien Ratel) incarnent des personnages d’enquêteurs-philosophes ayant pour mission, depuis notre présent démocratique, d’effectuer une sorte d’état des lieux des éléments pouvant favoriser le basculement d’une société dans l’idéologie fasciste. Le projet – nourri de la pensée de Hannah Arendt, Robert Paxton, Walter Benjamin…, ainsi que des écrits d’Albert Speer et des lettres de Heinrich Himmler – est valeureux. Essentiel, même, dans l’époque en perte de repères qui est la nôtre.

Derrière les figures de la monstruosité : la banalité du mal

Nous passerons donc sur la direction d’acteurs incertaine et le cadre théâtral anecdotique de Melancholia Europea (une enquête démocratique) pour nous concentrer sur ce qui fait la force de cette proposition : la possibilité de décrypter, aujourd’hui, les conditions de la démocratie et les voies d’émergence du fascisme, en examinant par exemple ce que Hannah Arendt a appelé la « banalité du mal ». Himmler, Speer, Bousquet… Qui sont, dans leur être intime, ces hommes ayant participé à l’accomplissement du pire ? Des notables cultivés, policés, convenables… Quels sont les signes avant-coureurs ayant précédé la montée des totalitarismes des années 1930 ? La crise économique, le sentiment de déclassement, la démission générale de la pensée… Un fascisme du XXIème ressemblerait-il nécessairement au fascisme du XXème siècle ? Sans doute pas… En mettant en miroir matière du passé et matière du présent, Bérangère Jannelle signe un spectacle d’une grande clarté visant à revaloriser la raison et la pensée. Elle affûte de la sorte les outils de notre vigilance.

 

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l’évènement
Melancholia Europea (une enquête démocratique)
du 2 février 2017 au 1 novembre 2017
Le Parvis
Route de Pau, 65420 Ibos, France

Le Parvis - Scène nationale de Tarbes Pyrénées, Centre Commercial Le Méridien, Route de Pau, 65420 Ibos. Le 2 février 2017 à 20h30. Spectacle vu à la MC2:Grenoble le 14 janvier 2017. Durée de la représentation : 1h45. Tél. : 05 62 90 08 55. www.parvis.net


 


Egalement à l’Espace Malraux - Scène nationale de Chambéry les 17 et 18 février 2017, au Théâtre - Scène nationale de Saint-Nazaire le 28 février, à L’Equinoxe - Scène nationale de Châteauroux le 3 mars, au Centquatre à Paris en novembre 2017.


Commentaires
0 commentaire(s)
Laisser un commentaire


A ne pas manquer actuellement dans La Terrasse