Danse - Gros Plan

Les Rendez-vous chorégraphiques de Sceaux

Crédit : JL Duzert Légende : Andrés Marin s’inspire d’Antonin Artaud dans Tuétano

Les Gémeaux / Festival

De l’éclectisme, dans cette programmation : du ballet à la haute technologie, en passant par le flamenco le plus avant-gardiste, la grande scène des Gémeaux balaye la danse sous ses formes les plus denses.

Blanca Li est une chorégraphe au sang chaud qui aime la démesure. Ses pièces sont des ballets où le mouvement est roi, toujours doublé d’un environnement musical et visuel baignant les corps virtuoses. Pour sa dernière création Robot, la chorégraphe s’est plongée dans une aventure et un défi très stimulants : s’adjoindre les technologies de la robotique, pour faire entrer dans la danse des petits êtres hauts comme trois pommes, issus de la recherche d’Aldebaran Robotics. Les petits Nao – c’est leur nom – sont les invités très spéciaux de ce spectacle, au milieu des danseurs de la compagnie qui ne manquent pas une occasion de jouer avec eux. Mais un objet en mouvement danse-t-il ? Blanca Li convoque sur scène d’autres types d’objets mécaniques et musicaux, plus artisanaux, mais qui composent une symphonie tout aussi décalée et drôle. Avec beaucoup d’humour et des saynètes ironiques, la chorégraphe embarque le spectateur dans une réflexion plus large sur la danse, sur les possibilités du corps, et notre regard sur l’artificiel. La danse, le théâtre, le cabaret, tout se mêle pour célébrer les relations entre l’homme et son environnement, sous un angle incroyablement vivant. Autre invité de ces Rendez-vous chorégraphiques : le Ballet de Lorraine, qui offre un programme composé de deux pièces de deux chorégraphes que tout oppose : Twyla Tharp reprend une de ses pièces emblématiques des années 80, créée alors que Noé Soulier, deuxième chorégraphe invité, n’était pas encore né ! D’un glissement générationnel à un glissement esthétique…

Le danseur flamenco Andrés Marin en invité très spécial

En effet, In the upper room, créée en 1986 par la chorégraphe américaine, joue sur les attendus du ballet à travers le prisme de la postmodernité. Trente ans après, Noé Soulier opère un retour en arrière en fondant la contemporanéité de sa démarche sur une assise ultra classique. Corps de Ballet est une pièce où il dissèque le vocabulaire classique en le prenant uniquement pour un catalogue de gestes. Ainsi s’égrènent les pas, composés comme un abécédaire, balayant toute tentative narrative ou même expressive. Le corps du danseur au travail, dans toute la complexité d’enchaînements purement abstraits, se révèle à nous. Mais le chorégraphe sait jouer sur les variations, faisant de cet exercice de style une chorégraphie vivante et virtuose. Dans la même démarche de déconstruction, mais dans un tout autre registre, Andrés Marin est l’invité de marque qui a ouvert ces Rendez-vous en avril avec son duo avec Kader Attou et son solo Ad Libitum. Il revient clore le temps fort avec un autre solo, plus radical encore, inspiré par l’œuvre d’Antonin Artaud, intitulé Tuétano.

 

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Les Rendez-vous chorégraphiques de Sceaux
du Mardi 5 mai 2015 au Samedi 30 mai 2015
Les Gémeaux
49 Avenue Georges Clemenceau, 92330 Sceaux, France

Robot, de Blanca Li : du 5 au 7 mai 2015 à 20h45. Ballet de Lorraine : les 20 et 21 mai à 20h45. Tuétano d’Andrés Marin : les 29 et 30 mai à 20h45. Tél. : 01 46 61 36 67.


Mots-clefs :, ,

A lire aussi sur La Terrasse

Danse - Gros Plan

UTT

Soirée d'hommage à Carlotta Ikeda, grande [...]

UTT : En savoir plus