Avignon - Gros Plan

Parc des expositions / Die Kabale der Scheinheiligen. Das Leben des Herrn de Molière (La Cabales des dévots. Le Roman de Monsieur de Molière) / d’après Mikhaïl Boulgakov / mes Frank Castorf

Le Roman de Monsieur de Molière

Publié le 25 juin 2017 - N° 256

L’enfant terrible des scènes européennes choisit le renégat de la littérature russe pour composer un spectacle qui interroge les rapports entre le prince et le théâtre et les avatars de la censure.

Frank Castorf titille le pouvoir politique et affirme celui de l’art.
Crédit photo : Thomas Aurin
Frank Castorf titille le pouvoir politique et affirme celui de l’art. Crédit photo : Thomas Aurin

Récemment dessaisi de la direction de la Volksbühne après 25 ans de direction, Frank Castorf a toujours eu maille à partir avec l’autorité qui, aujourd’hui comme hier, se plaît à faire et défaire les carrières en fonction de ses caprices et du degré de soumission des artistes. Molière face à Louis XIV et Boulgakov face à Staline en ont fait l’amère et ironique expérience : le puissant est d’autant plus à craindre qu’il se pique d’avoir un avis sur tout. Malheur aux créateurs lorsque cet avis porte sur la création ! « Dans l’art, il n’existe pas de diplomatie, pas d’équilibre. C’est l’anarchie qui m’importe, non pas l’arrangement compensatoire. Pour le dire avec Heiner Müller : je crois au conflit. », dit Frank Castorf dans un entretien accordé à Marion Canelas pour le Festival d’Avignon. Le théâtre est un « sport de combat » et le maître Castorf convoque des hérauts aguerris pour occuper le ring de la scène.

Pour un théâtre de combat

Le texte de Boulgakov est complété par d’autres : des dialogues de Phèdre de Racine, le script du film Prenez garde à la sainte putain de Rainer Werner Fassbinder, et « tout un tas d’autres dialogues qui naissent lors des répétitions, souvent dans des moments de hasard, des situations de surprise. C’est souvent là qu’émergent les meilleures choses car elles n’étaient pas pensées auparavant. » Castorf érige « l’éclectisme en principe » et « la confrontation avec le passé, avec des processus historiques et des états d’urgence sociétale tels qu’ils ont été travaillés dans des œuvres littéraires exceptionnelles nous aide à saisir les contraintes de notre présent pour y activer un levier artistique – par l’intermédiaire du divertissement ». Porté par une troupe de comédiens exceptionnels qui ont ébloui les spectateurs qui ont vu cette œuvre lors de sa création, Le Roman de Monsieur de Molière s’annonce comme un des phares de cette édition 2017.

 

Catherine Robert

A propos de l’évènement
Le Roman de Monsieur de Molière
du 8 juillet 2017 au 13 juillet 2017
Festival d'Avignon. Parc des expositions
Chemin des Felons, 84140 Avignon, France

à 17h, relâche le 10. Tél. : 04 90 14 14 14. Durée : 5h45 entracte compris.


Commentaires
0 commentaire(s)

Les commentaires sont fermés.

Laisser un commentaire


A ne pas manquer actuellement dans La Terrasse